Posts Tagged ‘Voiblet’

La main dans le sac

29 octobre 2010

Claude-Alain Voiblet, l’éminence flamboyante de l’UDC en terres vaudoises, est aussi actif sur son blogue qu’il l’est dans le cadre du conseil communal de Lausanne. On ne lit, n’entend et ne voit que lui.

Bien évidemment qu’une telle hyperactivité a parfois pour conséquence de tarir les sources du débat politique. À que cela ne tienne, quand les mines sont épuisées, il n’y a qu’à aller chercher un nouveau filon d’or ailleurs ou se débrouiller pour faire passer du plomb pour de l’or. Ou plutôt des vessies pour des lanternes

C’est exactement ce qu’a fait le chantre de l’UDC le 13 octobre dernier, tout excité qu’il était « de découvrir le 12 octobre 2010, une motion de la gauche, déposée dans la hâte, demandant à la Municipalité de mettre en œuvre une information des électeurs et des électrices de nationalité étrangère en vue des élections municipales de mars 2011. »

(more…)

Voiblet le fossoyeur

12 novembre 2007

Claude-Alain VoibletJérôme Cachin rapporte dans La Liberté de ce jour les propos du Secrétaire général de l’UDC vaudoise Claude-Alain Voiblet. Propos recueillis hier à chaud après la déroute de la droite vaudoise :

Pour l’élection au Conseil d’Etat nous avions eu de la chance d’avoir des personnalités, cela n’a pas été le cas aujourd’hui. Le Parti radical et le Parti libéral sont faibles. Nous continuerons à progresser car nous ne sommes pas encore au bout de la grande mouvance dans l’électorat de droite.

Voilà une déclaration qui, à mes yeux, a valeur de déclaration de guerre aussi bien à l’interne qu’à l’externe. Pour le grand coordinateur de l’invasion brune en Suisse romande, la recette est claire. Il s’agit de mettre la barre A droite toute !. Il n’est plus question de s’encombrer d’un agrarien comme Parmelin, fut-il en phase terminale de blochérisation, pas plus qu’il n’est envisageable de s’acoquiner avec des partis moribonds et leur ancien conseiller d’Etat mal recyclé, Charles Favre. Désormais, il s’agit de poursuivre l’annexion, véritable Anschluss, de la Suisse romande. Il s’agit de lancer dans la guerre de conquête que mène le SVP en terres romandes des force vives, des personnalités fortes, pour terminer de dévorer, de phagocyter ce qu’il reste de la droite républicaine dans ce(s) canton(s).

Pour moi, il n’y a aucun doute, cette citation est limpide, le SVP a pour but de mettre en pièces la droite humaniste vaudoise et romande et ce qu’il reste de sa propre composante agrarienne s’il le faut. Et il faut bien reconnaître qu’elle semble en bonne voie.

Cette situation était prévisible, à force de côtoyer des chacals, on fini par se faire mordre, puis dévorer tout cru.