Posts Tagged ‘publicité’

Hewlett-Packard sur les traces de Farinet

26 septembre 2010

Selon le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française, la publicité est un « ensemble de techniques employées dans la réclame pour attirer l’attention du consommateur sur un produit ».

Parmi ces techniques, on trouve celles qui jouent sur l’attrait et le pouvoir de l’argent. Elles jouent sur le penchant « naturel » de l’homme à gagner plus ou à dépenser moins.

Dans le genre, la dernière publicité de la firme Hewlett-Packard fait assez fort puisqu’elle vous propose d’économiser 50 % de frais d’impression. Pas mal, non ? Pas mal oui, sauf que pour la société, cette économie revient à « imprimer de l’argent ».

(more…)

Publicités

Acte manqué

12 septembre 2009

Construire pour les générations futuresDans la campagne qui porte sur l’initiative visant à rouvrir le débat sur l’urbanisme lausannois pratiquement gelé par le paquet « Métamorphose » de la Municipalité, la publicité politique tient le haut du pavé.

Ainsi, il a beaucoup été question des affiches considérées comme mensongères des uns, de l’abus de logo officiel des autres ou encore des collages sauvages massifs d’autocollants des fans de foot.

Je ne saurai résister à apporter ma modeste contribution à ce pugilat qui porte plus sur la forme que sur le fond. Il n’y a pas de raison de ne pas se faire plaisir, surtout si c’est avec humour, n’est-ce pas ?

Mais venons-en au fait.

Si vous êtes observateur, vous aurez sans doute remarqué les affiches du comité qui appelle à voter « non » à l’initiative populaire « des stades ». L’une d’entre elles a plus particulièrement retenu mon attention.

(more…)

IWC : la marque de montres machiste

8 mars 2009

Publicité IWCMise au point importante : après enquête – que j’aurais dû faire avant – il apparaît que ces publicités sont des contrefaçons. Toutes mes excuses à mes lecteurs et à IWC pour m’être laissé berner de la sorte …

Je croyais avoir à peu près tout vu – quelle prétention ! – en matière de publicités sexistes, mais je dois bien reconnaître que la société International Watch Co Shaffhausen fait feu de tous bois. L’entreprise fabrique probablement de belles montres, possède certainement des horlogers de grand talent, mais devrait bien vite se débarrasser du sombre crétin qui lui sert de publiciste.

Preuve en est ce florilège que j’ai reçu dans ma boîte courriel (merci Claudine), aujourd’hui, jour de la Journée internationale des femmes.

Les bras m’en tombent, c’est sans commentaire. Un chose est sûre, si leurs mouvements fonctionnent aussi bien que les connexions neuronales de celui – cela ne peut pas être celle, tout de même ! – qui a concocté ces publicités, vous risquez bien de ne jamais être à l’heure avec une telle montre au poignet.

A vous de juger …

(more…)

Attention chaussée glissante

3 mars 2009

Installation de la "Red Bull Crashed Ice"Si vous êtes passé, aujourd’hui, par la place de la Riponne, la rue de l’Université ou la place du Château, vous aurez remarqué que des grandes manœuvres s’y déroulent.

Non, non, rassurez-vous – ou ayez des regrets, selon votre degré d’amour pour la «grande muette» -, ce ne sont pas des hordes de soldats, mêmes miliciens, qui vont venir faire joujou avec leurs FAS, leurs chars ou autres gadgets virils, ce sont juste les 128 concurrents de la Red Bull Crashed Ice qui vont s’affronter sur une patinoire en pente longue de 400 mètres qui se prépare à relier l’esplanade du Château à la Riponne.

Le principe est simple, sur une dérupe recouverte de glace et parsemée d’embûches, quatre par quatre, des quidams équipés comme des hockeyeurs s’efforcent de descendre le plus vite qu’ils peuvent tout en restant le plus longtemps possible sur leurs patins. Frissons garantis !

(more…)

Coup d’balai

20 décembre 2008

BalaiIl y a ceux qui s’énervent au moindre papier gras jeté au sol et ils n’ont pas forcément tort. Il y a ceux qui hurlent au crime pour le moindre tag (à ne pas confondre avec graffiti) et ils n’ont pas totalement tort. Il y a ceux qui maugréent à chaque crotte de chien qu’ils rencontrent et ils ont raison : les petits sachets mis à disposition dans les poubelles au nom de squale ne sont pas faits pour les chiens, mais pour leurs maîtres.

Il y a ceux qui, excédés par toutes ces «incivilités», n’arrêtent pas de crier à «l’insécurité» galopante. Ceux-là ont tort, parce qu’on n’a jamais vu un papier gras, un tag ou une crotte de chien sauter à la gorge d’un passant. Ils ont surtout tort, parce que toutes ces petites discourtoisies ne sont pas grand-chose en regard des grands problèmes : la pauvreté dans le monde, la faim, les sans-papiers qui meurent noyés sur une barcasse de fortune, les salariés exploités, les … j’en passe et des pires.

(more…)

Jouir pour contrer la crise

24 novembre 2008

easycrise

La crise ? La solution : easyjet ! Prenez du bon temps !

Prendre du bon temps signifie : prendre du plaisir, s’amuser, se divertir, se distraire.

Tiens, se distraire ! Même origine que «distraction» et «distraire» à savoir : détourner l’attention.

(more…)

Boulangerie Paul : à l’aise Blaise !

17 octobre 2008

Boulangerie Paul et armoire électriqueIl y a quelques semaines, la boulangerie Paul, une boulangerie industrielle française qui fonctionne sur le principe du franchisage et qui est représentée en Suisse par société de distribution de presse Naville, a ouvert une enseigne à la rue Saint-Laurent 8. Une boutique judicieusement placée puisqu’elle se situe à quelques mètres de la sortie sud de la station Riponne-Béjart du m2.

Judicieusement placée peut-être, mais toute petite et surtout mal encadrée par une des horribles armoires grises des Services industriels. Une armoire triste qui sert à distribuer l’électricité là où on en a besoin, y compris dans une échoppe de produits de boulangerie dont on ne sait pas très bien comment et où ils sont faits.

(more…)

La sale langue élevée au rang des beaux-arts ?

20 février 2008

Fibicher fait de la pub pour 24 heuresAujourd’hui, en pianotant sur le site de 24 heures à la recherche de tout ce que le canard vaudois avait bien pu publier sur le projet de Musée cantonal des beaux-arts, je suis tombé sur une page publicitaire pour le moins surprenante.

Il s’agit de M. Bernard Fibicher, directeur du Musée cantonal des beaux-arts, qui affirme, sur une demi-page : «Pour ma publicité, j’ai choisi la proximité».

Autrement dit, pour sa publicité, il a choisi 24 heures et Publicitas.

Étonnant ça, un employé de l’Etat de Vaud qui fait de la publicité, en qualité de directeur d’un musée cantonal, dans la presse !

À moins que ce ne soit qu’un prêté pour un rendu, à moins que ce ne soit qu’une sorte contre-affaire. Une sorte de joint venture entre 24 heures et le Musée des beaux-arts, donc l’Etat de Vaud.

Ce n’est pas exclu si l’on considère que le 30 janvier dernier, Thierry Meyer expliquait dans son éditorial «pourquoi nous soutenons le musée de Bellerive».

Mais tout ça n’est que pure supposition, pure sale langue, pure suspicion, pure médisance. Et d’ailleurs, toutes ces disciplines ne relèvent pas du domaine des beaux-arts, même si certains les pratiquent avec un art consommé.

L’explication de cette énigme doit donc être ailleurs, mais où ? Je m’interroge.

P.S. Ce soir Bernard Fibicher participe avec Michel Thévoz, avec à un débat consacré au projet de Musée des beaux-arts à Bellerive.

Euro 2008 : le prix des Vikings

8 janvier 2008

Swedish Soccer GirlLa ville de Lugano va débourser entre 70000 et 80000 francs pour permettre à l’équipe de Suède participant à l’Euro 2008 de faire les trajets entre son lieu de résidence tessinois et les villes de Salzbourg et Innsbruck où elle disputera ses matches. Le conseiller municipal socialiste Giovanni Cansani justifie ce «cadeau de bienvenue» comme une opération de promotion de sa ville.

Promotion bien évidemment destinée à faire connaître la ville lacustre aux Scandinaves afin qu’ils déboulent en masse pour «faire marcher» l’économie et le tourisme.

Il s’agit donc de 70000 à 80000 francs de publicité. Tout simplement.

Mais au fait, 80000 francs de publicité pour une ville dont les dépenses se sont montées en 2005 à 340 millions de francs, cela représente quoi exactement ?

Comme je ne possède pas les chiffres luganais, je vais extrapoler cette somme à la ville de Lausanne dont les dépenses s’élevaient à 1,522 milliards en 2006.

Rapporté à la capitale vaudoise, le cadeau aux Vikings se monterait donc à, pratiquement, 360000 francs.

Soit :

80000 francs pour avoir le plaisir de voir l’équipe de Suède s’entraîner dans sa commune me paraît donc un investissement démesuré.

Finalement, peut-être qu’à ce prix-là, Lugano aurait mieux fait de payer la nuit de noces à qui on sait …
Ça ce serait un vrai coup de pub !

Romandie.com abuzz de la pubuzz

4 janvier 2008

Pub Romandie.comDécidément, rien ne retient personne quand il s’agit d’attirer les clics des internautes. Tous les moyens sont bons, aucune retenue, aucune gêne, aucune vergogne. Business is business, les affaires sont les affaires !

Un bon exemple, bien de chez nous, le portail Romandie.com qui annonce sur le site de 24 heures :

Carla Bruni enceinte ?
Soyez informé avant les autres !
Romandie.com l’information instantanée.

Certes, il y a un point d’interrogation à la fin de la phrase destinée à attirer l’œil des gogos, dont le mien. Mais franchement, une société dont la prétention est, entre autres, de faire de l’information en direct ne pourrait-elle choisir un peu moins mal ses slogans publicitaires.

Même si, comme le dit Thierry Crouzet, « Pour faire de l’audience, il n’y a pas de secret : il faut faire du cul et du people. » Même si, pour ce faire, l’information cède le pas à la désinformation.

Et la rédaction de 24 heures que pense-t-elle de ce genre de pub sur son portail Internet ?
S’en lave-t-elle les mains ?
Tout clic rémunérateur est-il bon à prendre ?

Question ouverte.