Une des limites de l’abstention

En février 2008, Agnès Maillard, l’extraordinaire (si, si !) blogueuse du Sud-Ouest de la France se rendait compte qu’elle avait été roulée dans la farine, comme plusieurs millions de Français, à l’occasion de la votation sur le référendum portant sur le Traité de Lisbonne.

Du coup, Agnès se fendait de la création d’un bulletin de vote maison qu’elle utiliserait à l’avenir. Ce bulletin de vote, placé sous licence Creative Commons, allait me servir à illustrer un articulet consacré lui aussi au référendum français – qui, en 2005, avait abouti à un « non » qui déplaisait souverainement à Zébulon – qui allait être purement et simplement annulé par l’adoption d’un traité simplifié par le Parlement français.

C’était le 4 février 2008.

Un peu plus de deux ans plus tard, à l’occasion des Régionales françaises, Agnès Maillard allait, à vélo, déposer une version édulcorée de son bulletin de vote portant les couleurs du « COLlectif pour le REtablissement de la Démocratie ».

Jusque-là, pas de problème, rien à redire. Quand on se fait prendre une fois pour une conne ou un con, on a toutes les raisons de ne pas tendre l’autre fesse pour prendre un deuxième coup de pied au cul.

C’était sans compter sur le ouaibe et ses outils de statistiques. Plus particulièrement ceux de Flickr qui viennent de me signaler que le bulletin de vote d’Agnès fait l’objet d’un intérêt phénoménal en ce week-end de second tour des Régionales.

Deux coups de souris plus tard, je me rends compte que tous ceux qui visionnent l’image du bulletin de vote d’Agnès proviennent du site xénophobe et identitaire d’extrême droite François Desouche (pas de lien, faut pas déconner quand même) qui organise un « concours de bulletin de vote pour abstentionnistes » …

Première interrogation : si l’extrême droite s’abstient et que la gauche, la vraie, en fait autant, que va-t-il rester dans les urnes ? Un consensus mou, puant et dégoulinant.

Mais il y a, symboliquement certes, pire : si les fachos s’abstiennent au deuxième tour c’est simplement parce que leurs candidats fétiches – en général du FN – ont été éliminés au premier. C’est le cas de Midi-Pyrénées, la région d’Agnès, dont les urnes risquent bien de recevoir quelques-uns de ses bulletins de vote maison déposés par des … électeurs d’extrême droite.

Brrrr !

Crotte, déjà qu’il pleut sur les bords du Léman, tout ça me plombe le moral.

Étiquettes : , , , , ,

5 Réponses to “Une des limites de l’abstention”

  1. Le Monolecte Says:

    Ha ben merde, tu me troues le cul, comme on dit élégamment en Groland-du-bas! Me dire que l’expression de mon attachement à la démocratie qui ne se fout pas de la gueule des gens est récupérée par les fafs, ça me… bon, je l’ai déjà dit. Ça me retourne aussi!
    J’espère que de devenir une référence chez les fafs ne va pas me faire exclure de mes potes naturels, anar-extrême-gauchistes avec le couteau entre les dents, un peu comme c’est arrivé à Jeanne d’Arc et à d’autres.

    Merci à toi pour ta vigilance.

    Faudrait que je fasse une maj du bulletin, avec une mention « je conchie les fafs » ou un truc dans le genre, quoi que tu en penses?

    Fichu dimanche, je suis vraiment retournée, pour le coup.

  2. Alain Hubler Says:

    T’cheu, comme on dit chez nos voisins valaisans, quelle rapidité !

    Conchier les fafs ? Excellente idée, le dire encore mieux !

    Je dois dire que ça m’a aussi fichu un coup de voir ton bulletin de vote référencé chez ces gens. En plus, c’est un peu de ma faute vu qu’ils ont mis le lien sur mon espace Flickr avec mon nom dans le lien aarrggh !

    Je viens de rendre l’image privée, ça fera peut-être un ou deux bulletins en moins.

    Je boirai, ce soir, un petit apéro à ta santé et à ta remise en forme.

    Désolé de t’avoir pourri le dimanche.

  3. Nop Says:

    Dans toute cette histoire, ce qu’il y a de plus triste c’est la facilité et le succès avec lesquels l’extrême droite la plus nauséeuse s’empare du détournement, des codes des autonomes (voir la montée des autonomes nationalistes en Europe) ou de la lutte palestinienne (Soral et ses petits amis) pour faire passer des idées qui ne sont pas différentes de celles de leurs homologues fascistes du 20ème siècle.
    Et leur propos sont relayés souvent sans distanciation sur le web. Ainsi, j’ai vu sur la timeline Twitter de Monolecte des liens directs vers François de Souche (sur Gaza notamment). La perméabilité qui est apparue entre fachosphère et gauchosphère sur le web (voir aussi « l’affaire » Seb Musset) est inquiétante.

  4. Cool Raoul Says:

    Pourquoi donc les fafs peuvent visualiser ce bulletin et pas moi?

    Lorsque je clique sur le lien (http://www.flickr.com/photos/hublera/2245569844/) voila ce que j’obtiens:

    « Cette photo est privée.

    Oups ! Vous n’êtes pas autorisé à consulter cette photo. »

  5. Alain Hubler Says:

    Bonjour,
    Parce que quand je me suis rendu compte que le fafs pouvaient visualiser le bulletin, je l’ai mis en mode « privé » afin qu’ils ne puissent plus se servir.😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :