Que la lumière soit …

Ampoule à incandescence… et la lumière fut !

C’était il y a 130 ans, le 31 décembre 1879, Thomas Edison faisait pour la première fois la démonstration de son ampoule à incandescence, un système d’éclairage que l’on doit initialement au Britannique Joseph Wilson Swan.

Ces ampoules, dont les filaments furent parfois en bambou et qui avaient une durée de vie de 30 heures, révolutionnèrent la vie de l’époque : aux orties l’éclairage à gaz et les bougies ! Pendant longtemps ces ampoules utilisèrent des filaments en carbone, puis vinrent les ampoules actuelles à filament de tungstène.

Edison et Swan eurent quelques problèmes de rivalité. Le premier inventa le principe de l’ampoule à incandescence, mais c’est le second qui eut l’idée d’enfermer le filament dans une enceinte sous vide afin de lui éviter une combustion prématurée dans l’oxygène de l’air.

Dans la course technologique de la lumière, le plus malin fut Edison. Contrairement à Swan, il n’omit jamais de déposer systématiquement des brevets et, surtout, il fit preuve d’une grande capacité à médiatiser ses découvertes et ses progrès technologiques. C’est ainsi qu’il fut la vedette incontestée de l’Exposition Internationale d’Electricité de Paris de 1881 lors de laquelle il installa un système de batteries capable de délivrer 700 ampères et d’illuminer simultanément 1000 ampoules.

Pour la petite histoire, notons que la rivalité entre Edison et Swan a laissé des traces jusqu’à récemment : le premier étant à l’origine du culot à vis et le second de celui à baïonnette. Deux standards incompatible qui nous valurent parfois des nuits noires …

Le succès de l’ampoule à incandescence ne s’est pas démenti jusqu’à ces dernières années malgré un handicap de taille : ces bulbes lumineux ne convertissent en lumière que 5 à 10% de l’énergie qu’elles consomment. C’est pour cette raison et afin d’économiser l’énergie que l’avenir de l’éclairage passe par des dispositifs technologiques plus ou moins nouveaux comme les lampes fluocompactes, les halogènes à très basse tension ou les diodes électroluminescentes (DEL).

Depuis le 1er janvier dernier, les ampoules à incandescence des classes d’efficacité énergétique F et G sont interdites et, dès le 1er septembre 2010, la Suisse se mettra au diapason européen en appliquant l’interdiction totale des ampoules à incandescence.

L’an qui vient marquera donc l’extinction d’une espèce lumineuse dont le règne aura duré 130 ans, ce qui ne m’empêche pas, au contraire, de vous souhaiter une année 2010 rayonnante et radieuse.

Publicités

Étiquettes : , , , , , ,

Une Réponse to “Que la lumière soit …”

  1. Tweets that mention Que la lumière soit … « Alain Hubler blogue -- Topsy.com Says:

    […] This post was mentioned on Twitter by Romanding, Agnès Maillard. Agnès Maillard said: Que la lumière soit … « Alain Hubler blogue | Merci Thomas! (et Alain, il sait pourquoi!) 😀 http://icio.us/ysr13j […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :