Dans la peau d’un con

MoneyJe ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais de mon côté, plus le temps passe, plus j’ai le sentiment que l’on me prend pour un con.

C’est en tout cas ce qui me vient à l’esprit, ce jour alors que je tombe sur deux dépêches. La première nous vient des Etats-Unis : «Les salaires des banquiers frisent à nouveau des records». On y apprend que les rémunérations de ceux qui font travailler l’argent tout seul vont dépasser celles de 2007 pour atteindre 130 milliards de dollars, en progression de 20% par rapport à l’an passé. C’était ce matin sur le coup de 8h00.

Puis, c’est à 11h00 que Hans-Ulrich Bigler, le directeur de l’USAM, annonce, le bec enfariné et la bouche en cul de poule que «Le gel salarial doit être la règle». Bien entendu que ce gel s’applique aux employés des entreprises des secteurs des machines, de l’horlogerie, de la mécanique ou de l’électronique. C’est-à-dire à ceux qui travaillent pour produire des biens de consommation tangibles et qui ne se contentent pas de faire de l’argent avec de l’argent.

Soit, les banques américaines ne sont pas les banques suisses, mais je me réjouis déjà de voir comment les rémunérations vont évoluer dans ces dernières. J’entends d’avance le patron des patrons de banque, l’inénarrable Patrick Odier, justifier les appointements vertigineux des financiers par les «conditions-cadre du marché» et la menace de l’idée de voir partir les meilleurs golden boys sous d’autres cieux plus cléments. D’ailleurs je n’ai aucun mérite et je ne fais pas preuve d’une clairvoyance particulière ; j’ai simplement lu les déclarations de Brady Dougan, le patron du Crédit Suisse qui avançait le 8 octobre dernier : «Nous pouvons toujours faire plus, même si nous sommes en avance dans le mode de rémunération de nos cadres».

La crise n’a donc rien appris à ces gens-là et ceux qui vont la payer le prix forts et en tirer tous les enseignements vous sont très bien connu : c’est vous !

Étiquettes : , , , , , , ,

3 Réponses to “Dans la peau d’un con”

  1. hiotinvho Says:

    Et dire que le président Sarkozy à dit à 7 reprises aux banquiers de faire attention et ils continuent et ont la possibilité de racheter les actions au prix de la vente et non du marché. En gros merci bien de nous avoir aider quand on était dans la m*** qu’on a fait mais maintenant on en refait et on est heureux.

  2. Twitted by Galuel Says:

    […] This post was Twitted by Galuel […]

  3. Luc Says:

    Comme la seule option de sortie de crise a été de surtout ne rien changer sur le fond de nos pratiques capitalistes qui pourtant avaient montré leurs limites, il ne me semble pas étonnant qu’on retombe sur les même travers.

    A part que maintenant on dit « hou ! les pas gentils qui s’en mettent plein les fouilles ! ». Ca devrait suffire à les terroriser, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :