La cigarette du condamné

CigaretteCe soir, je fumerai ma dernière cigarette dans un établissement public. Cette dernière clope accompagnera un café qui clôturera un bon petit repas concocté selon les envies du chef de mon resto préféré. C’est lui qui choisit ce que je mange et ça nous fait plaisir à tous les deux. Dès demain, mon vice ne s’exprimera plus que dehors, loin des autres, loin du personnel qu’il est indispensable de protéger de mes miasmes.

Le clan de la prohibition et des hygiénistes a gagné le combat contre la fumée passive. Un combat très inégal et très populaire puisqu’environ deux tiers de la population suisse ne fume pas, ou plus. Le tabac est nocif, c’est un fait, mais la proscription laisse un arrière-goût amer de mégot froid. Ces relents nauséeux sont particulièrement intenses à Lausanne, la capitale mondiale des cigarettiers, qui accueille sur son territoire British American Tobacco (BAT) Suisse et le siège mondial de Philip Morris International. Des entreprises qui ont trouvé asile en Suisse et dans la capitale olympique pour échapper aux poursuites judiciaires qui s’accumulaient dans le pays de la statue de la Liberté suite à cinquante ans de mensonges sur les méfaits de la nicotine et des goudrons, entre autres.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :