Travailler moins pour glander plus

Glander plusAvertissement : pour me laisser le temps de glander plus, cet articulet est exceptionnellement repris de combats.ch.

Voilà un slogan en complet décalage avec celui mis au goût du jour par le petit président du grand pays dans lequel j’ai découvert cette sculpture de Marc Buisson.

Faire l’éloge de la glande comme alternative au sacro-saint travail. Quelle idée subversive et indécente !

Et pourtant … Le travail est, plus que jamais, en pleine crise de valeurs : certains dirigeants gagnent près de mille fois le salaire de leurs employés de base qu’ils licencient pour gagner encore plus. Dans ces conditions, le travail salarié ressemble de plus en plus à la version moderne de l’esclavage.

Travailler moins pour se réserver des périodes de vie affranchie, des temps vides, et se soustraire aux obligations physiques et psychiques du salariat pourrait bien être un excellent remède contre l’économisme, cette évolution de l’économie qui a abouti à faire que tout, absolument tout, est devenu quantifiable, comptabilisable, en un mot : « marchandisé ».

Revendiquer moins de travail et plus de temps libre, c’est se soustraire, en partie, à l’oppression du temps contraint par le travail mais aussi de son pendant la consommation à outrance. Moins de travail, c’est se procurer une autre temporalité, un temps pour l’échange non marchand, pour le partage, pour la mise en commun ou, pourquoi pas, pour faire des confitures de cerises. N’est-ce pas Pascal ?

En cela, l’initiative de travailsuisse pour une sixième semaine de vacances et la lutte contre les ouvertures dominicales des magasins tombent à pic. Les oligarques de l’économie et des syndicats patronaux ne s’y trompent pas en combattant l’une et en exigeant les autres avec la dernière énergie.

Il va falloir travailler fort pour pouvoir glander plus !

Étiquettes : , , , , , , , ,

2 Réponses to “Travailler moins pour glander plus”

  1. Hublera sur Blogasty Says:

    Retrouvez cet article sur Blogasty …

    Vous aimez cet article? Votez pour lui sur Blogasty …

  2. Luc Says:

    En tant que sujet de sa majesté Sarko Ier je suis profondément désolé que cette formule ait traversé la frontière (on vous avait dit de pas ratifier Schengen !).

    Et comme il est de coutume chez nous – du moins chez nos politiques – je m’excuse pour lui.

    Et j’approuve profondément et subversivement votre article, ayant moi-même mis en pratique le « travailler moins pour vivre plus ». Et je vous assure, ça détend les rides, ça ralenti la chute des cheveux, ça préserve la planète, ça appauvrit les vendeurs de neuroleptiques, en un mot… ça change la vie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :