Federer : une drogue dure ?

Federer Wimbledon 2009C’est en tout cas ce que l’on pourrait croire, ou craindre, à la lecture de l’éditorial de Fabio Citroni dans Le Matin d’aujourd’hui qui enchaîne les qualificatifs qui sortent d’habitude de la bouche des adeptes ou des combattants des psychotropes plus ou moins illégaux.

« Roger nous fait tourner la tête. […] On plane. Et on en veut toujours plus. […] C’est si bon et si dangereux à la fois. […] Tout le monde veut sa part de Roger. […] Il fait partie de notre quotidien. De notre vie. Il est notre plus belle rencontre. »

Roger nous tourne la tête comme une ligne de poudre blanche qui, une fois catapultée dans les voies aériennes – qui sont elles très pénétrables – puis dans le sang et le cerveau, nous donne cette illusion d’invincibilité imbécile.

Il est notre plus belle rencontre et ce qui nous est arrivé de mieux jusqu’au jour où on se rend compte que tout cela n’est qu’illusions, que paradis artificiels et que la victoire du meilleur tennisman de tous les temps ne change rien au monde qui nous entoure : individualisme, concurrence effrénée, solitude, pauvreté, chômage ou exclusion … et ne parlons pas du nationalisme.

La descente est aussi brutale que la montée fut douce …

Hasard parmi les hasards, c’est aujourd’hui que, dans 20 minutes, Le Chat de Geluck s’est posé cette prenante question : « Dans ce monde égoïste qu’est le nôtre, on se demande parfois si on ne devrait pas se déguiser en miroir pour que les autres nous accordent un regard. »

C’est peut-être ce qu’a réussi à faire sans le vouloir Fabio Citroni en titrant son éditorial : « Federer est nous ». Histoire de nous faire « triper un max » sans doute !

Étiquettes : , , , , , ,

2 Réponses to “Federer : une drogue dure ?”

  1. Labo Says:

    Et ce sont ces mêmes journalistes qui l’enterraient en janvier en parlant de l’année de trop qui se vautrent maintenant dans une fierté puérile en s’appropriant la victoire de Federer. Même pas le courage d’assumer leurs paroles ces harengs !

  2. robinhood Says:

    Pour moi qui suis fou de tennis et un admirateur de Federer, cet article est sans doute un des plus intelligents que j’aie lu sur ce sport… à moins que le tennis ne soit qu’un prétexte de plus pour nous parler de nous… hein, Alain?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :