Et si la caisse unique …

Coupable d'être maladeLe moins que l’on puisse dire est que la nouvelle disposition couchepinesque visant à maîtriser les coûts de la santé fait la quasi-unanimité contre elle. Pensez donc, introduire une taxe de 30 balles pour les consultations ambulatoires ! Quelle riche idée ! Ou plutôt quelle idée de riche !

Une idée de riche. Oui. Ou, en tout cas, une idée pour les riches qui vont pouvoir continuer à se ficher éperdument des coûts de la santé. Trente balles de plus, trente balle de moins, quelle importance ?

Par contre, il n’y a pas besoin d’être devin ni d’être convié au « sommet de la santé » de la semaine prochaine pour savoir qui va maîtriser les coûts de la santé : la maîtrise sera inversement proportionnelle au revenu disponible à la fin du mois. Ainsi les pauvres vont réfléchir à quatre fois avant d’aller chez le médecin, la classe moyenne – tiens les classes elles existent encore, mais la lutte a disparu – à deux fois et les riches pas plus qu’avant.

On voudrait introduire une médecine à deux vitesses – ou plutôt à géométrie variable – que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

Dans ces conditions, il y a fort à parier que les cas dramatiques vont se multiplier. Des cas semblables à celui rapporté il y a quelques années par une connaissance médecin urgentiste. Une dame, sans-papiers, avec un revenu d’à peine 1600 francs par mois, vient en consultation aux urgences.

J’en vois déjà parmi vous qui pensent que ces sans-papiers sont des profiteurs, des abuseurs qui encombrent les urgences pour un rien, pour une petite toux de quat’sous. Ravalez vite votre fiel, vous n’y êtes pas du tout !

La dame tousse depuis plusieurs semaines mais continue de travailler, car elle n’a pas les moyens d’arrêter. Mais depuis quelques jours, elle a de la fièvre et elle augmente. Cela va mal, de plus en plus mal, mais elle attend.

La dame arrivera exténuée aux urgences et manquera de passer l’arme à gauche, victime d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë. Le médecin urgentiste, une fois la dame hors de cause, lui demandera pourquoi elle a autant tardé avant de consulter. Elle lui expliquera qu’elle a choisi une franchise maximale pour faire baisser ses primes et qu’elle n’a pas les moyens de payer cette franchise : elle la réserve pour les cas graves … C’était exactement le cas dans ce cas-là ! Le cas était grave.

Le médecin urgentiste de ma connaissance m’a assuré que les cas de ce genre n’étaient pas rares et qu’ils se multipliaient depuis l’introduction des franchises à 2000 et 2500 francs. Si vous ajoutez la taxe couchepinienne à la franchise annuelle, les cas risquent bien d’exploser – et pas seulement chez les sans-papiers – sous l’effet pervers de ce que l’on pourrait appeler la triple peine : maladie, franchise et taxe !

Au fil des temps, la médecine – au sens large – nous avait rendus un peu moins inégaux devant la maladie et la mort, du moins dans les pays industrialisés. Il semble que ce début de XXIe siècle marque un retour en arrière qui aura été, en Suisse, largement amorcé par un Conseiller fédéral radical valaisan opposé de manière viscérale à la caisse unique d’assurance maladie.

Une caisse unique, avec prime proportionnelle au revenu, qui s’impose de plus en plus comme une alternative crédible aux bidouillages immondes des assureurs et de leurs hommes de main politiques. À quand une nouvelle initiative ?

Étiquettes : , , , , , ,

6 Réponses to “Et si la caisse unique …”

  1. Dani Says:

    Cas réel :

    J’étais encore étudiant et j’avais une « petite douleur persistante » au ventre. Un peu insouciant, pas pressé d’aller voir un médecin… j’ai tranquillement plusieurs fois repoussé le moment d’aller voir le médecin.

    Puis, je suis quand même allé le voir, au bout d’une ou deux semaines. Après une analyse de sang, il m’appelle à la maison et m’envoie instantanément à l’hôpital. C’était potentiellement très grave ! Si j’avais encore un peu repoussé ce rendez-vous, j’aurais coûté très cher en opérations et en soins médicaux, des dizaines de milliers de francs par année…

    Comme étudiant, les 30 francs auraient probablement renforcé ma procrastination…
    Un effet pervers : cela devrait intéresser les conservateurs, puisque c’est un élément central de leur rhétorique habituelle…😉

  2. Labo Says:

    Quand on sait que certains membres du Parlement font partie du conseil d’administration des caisses maladies (enfin, il paraît, mais je le crois volontiers), il ne faut pas s’étonner qu’on patauge dans la gadoue.

    Les caisses maladies font à la fois juge et partie d’une grosse mascarade qui nous mène à la ruine. Comme tant de suisses, je n’arrive plus à assumer mes primes, j’ai aussi dû changer ma franchise et virer mes complémentaires. Résultat, lorsque je serai accidenté et transporté en ambulance jusqu’à l’hôpital, la moitié des frais d’ambulance sera pour ma vilaine tête ainsi que 2500 balles. Et pourtant je paie encore bien plus de 200 balles par mois.

    Un type comme Couchepin sait tout cela, mais l’assume, l’approuve et le cautionne. Il est malsain et dangereux. Ce système à deux vitesses, il est implanté depuis longtemps et il enrichit ceux qui devraient s’en soucier.

    C’est un raisonnement de gros gaucho, mais je pense que tant qu’on ne séparera pas plus concrètement l’économie de l’Etat, comme on l’a fait avec l’Eglise il y a longtemps, on n’avancera pas.

  3. Dani Says:

    @Labo: il y a vraiment toute une série de lobbyistes des grands assureurs au parlement. C’est d’ailleurs une information qui est publique et qui figure sur le site internet du parlement, comme tous les liens d’intérêts des parlementaires.

  4. Labo Says:

    Tiens, oui ! Merci pour cette information ! Cette influence est quand même énorme, je me demande jusqu’où ça ira. On est déjà tellement à ne plus pouvoir assumer nos primes, ça ne ressemble plus à rien !

  5. Alain Hubler Says:

    Bonjour vous deux,
    Le conflit d’intérêt entre parlementaire et membre du CA des assurances avait déjà été évoqué dans un billet précédent :
    https://alainhubler.wordpress.com/2009/02/20/conflit-d’interet-mais-non-interets-communs/
    Bonne journée.

  6. Emma Says:

    outre la franchise la médecine à 2 vitesse existe déjà, de part les complémentaire qui ne prenne pas  » n’importe qui » et vu leur prix.

    Je vais donner un exemple concret. En gros comme je gagne plus que « X » et « Y » réuni qui travail tout deux à 80% (précisions que je suis employée de comm qu’on rigole hein et que X et Y existe bel et bien) ben moi je me paie le luxe d’une complémentaire, qui me paie mon osthéo dont j’ai bien besoin en ce moment (grossesse = bobo au dos) « Y » vu son âge (encore quelques années avant la retraite) ayant un métier qui peut être stressant avec certaine responsabilité et faisant travailler le dos, ben sans complémentaire tintin l’osthéo…
    Déjà l’injustice commence, ont a pas droit tous au même traitement.

    Sinon autre exemple, appellons Z, (toujours existante cette personne) ayant un boulot précaire et mal payé, grosse franchise n’a pas voulu aller chez le médecin, résultat y’a fallu l’emmener aux urgences vu que sa moitié la retrouvé évanouie à la maison dans un sale état et je vous laisse imaginer la suite des complication…

    Faut qu’on m’explique pourquoi on fusionne des société dans le but de diviser les frais… ben au lieu de 2 directeurs y’en a plus qu’un, 2 secrétaires de directions plus qu’une (ou pas sa dépend du patron hi hi), mais bref, ce système ne marcherait pas avec la caisse maladie ???? COUCHEPIN NOUS PREND POUR DES CONS… MAIS IL A RAISON, LES SUISSES QUI ONT VOTé NON à LA CAISSE UNIQUE SONT DES CONS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :