Michelito : un sale gosse

MichelitoQu’est-ce qui peut se passer dans la tête du petit Michelito, le toréador «prodige», lorsqu’il met à mort un taureau toro d’un coup sec et précis de son épée ?

Je n’en ai pas la moindre idée, mais une chose est certaine, c’est que le petit Michelito Lagravère, un gamin franco-mexicain âgé de 11 ans, qui en est déjà à plus de 60 victimes à quatre pattes, a dû avoir le temps d’y réfléchir puisqu’il a commencé sa carrière à l’âge de … 6 ans. À moins que sa célébrité dans le monde de ceux qui trouvent agréable, élégant, gracieux et tellement «etno-culturel» le fait de jouer avec la vie et la mort d’un animal l’ait grisé à un point tel qu’il l’a prise pour une absolution morale de ses crimes.

Parce qu’il faut bien le dire, qu’il le veuille ou non, que les aficionados le veuillent ou non, que les traditions le veuillent ou non, ce gamin exécute froidement, mais après un tsunami de souffrances, des animaux pour son plaisir, sa gloire et les vivats et l’admiration d’une foule en délire qui se délecte de ce spectacle ignoble et du supposé courage de l’enfant.

Le pire dans cette histoire est que les parents du boucher en culottes courtes, pardon en habit de paillettes, accusent les associations anti-corrida d’instrumentaliser le gamin pour lutter contre cette pratique digne du Moyen Âge. Il paraîtrait que le petit ange est volontaire et que ce n’est pas son père – un ancien toréador – qui le pousse.

Quel culot ! Comme si un gamin de 6 ans pouvait décider de commencer à se «battre» avec la bête sans un appui paternel et maternel indéfectible ! Comme si a 11 ans, il pouvait décider sans les encouragements – et l’argent – parentaux de se payer un billet d’avion et se rendre en Arles pour y estourbir des bovidés. Croire ça, c’est vouloir nous faire prendre des boeufs pour des toros, d’autant que la maman du chérubin est directrice des arènes de Merida,  théâtre du dernier un exploit en date du surdoué : trucider 6 toros dans l’après-midi du samedi 24 janvier.

Et si ses parents avaient raison ?

Peut-être que le morveux, qui a encore l’âge d’être privé de dessert et de télé quand il fait une bêtise, qui est encore assez immature pour arracher les moustaches du chat et se prendre une bonne engueulade, peut-être que le pas gentil petit monstre y prend un grand plaisir. C’est en tout cas ce que laissent penser ses déclarations à l’AFP hier : «Je suis heureux d’avoir obtenu un tel triomphe.» Et encore heureux que son père l’ait dissuadé de s’en prendre au septième animal qui était en réserve pour le «cas où».

Tous comptes faits, peut-être que l’angelot est déjà devenu une bête féroce dont le cerveau est embrumé par les effluves de sang.

Michelito tu es un sale gosse !

  • Crédit image : photographie empruntée sans aucun remord à Terres taurines.
Publicités

Étiquettes : , , , , ,

7 Réponses to “Michelito : un sale gosse”

  1. Labo Says:

    Et bien sûr, les gratuits en font leurs gros titres ce matin, donnant du « prodige » au moutard comme s’il s’agissait d’un jeune espoir du monde du sport, serait-ce pour déclencher une future polémique ?
    On peut fesser un prodige ?

  2. MARGOT Says:

    Que cet enfant soit mis en danger est une chose ! Libre aux parents de faire de leur progéniture ce qu’ils veulent ! Mais il est certain qu’on peut se demander ce qui se passe dans la tête de cet enfant ?! Que ressent-il lorsqu’il tue froidement un animal ? Pour ma part et veuillez pardonner ma franchise, s’il devait arriver quoique ce soit à ce gamin, je n’aurais pas un soupçon de peine et de tristesse. Je suis absolument écoeurée que soient cautionnés ces spectacles qui mettent en scène des massacres d’animaux devant une foule en délire ovationnant leur pseudo idole ! Que les hommes se tuent entre eux, passe encore, ils ont le libre arbitre de vivre ou mourir, mais un animal qui n’a rien demandé ?! C’est d’une telle barbarie que s’en est innommable ! Ces actes ne sont ni plus ni moins que le triste reflet de l’âme des êtres humains. Pour ma part, « l’homme » est définitivement indéfendable ! Je continue ma lutte et mon combat pour la sauvegarde du monde animal.

  3. michele Says:

    Probablement rien ne se passe dans sa tête d’enfant bien dressé …. sinon faire ce qu’on l’a dressé à faire. Les enfants croient leurs parents, rien d’anormal, mais les parents ? Le probelmeest là d’autant qu’ils tirent profit de leur propre enfant… lamentable.

  4. Ernest Says:

    Ahaha quel article pathétique…
    Enfin de Suisse, ça doit pas être évident de comprendre quoi que ce soit à la Corrida…
    Lisez Hemingway… Mort dans une après-midi. Ca aide à se forger un jugement.

  5. Alain Hubler Says:

    Ernest, ce qui est pathétique, c’est de prendre du plaisir à tuer un taureau juste pour « l’art ». Hemingway ou pas.

  6. haricot vert Says:

    C’est un pauvre gamin forcé à devenir un tueur de taureaux par ses parents ou un sale gosse? Il faut choisir Alain.

  7. haricot vert Says:

    « Libre aux parents de faire de leur progéniture ce qu’ils veulent ! » Margot tu es lamentable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :