Jouir pour contrer la crise

easycrise

La crise ? La solution : easyjet ! Prenez du bon temps !

Prendre du bon temps signifie : prendre du plaisir, s’amuser, se divertir, se distraire.

Tiens, se distraire ! Même origine que «distraction» et «distraire» à savoir : détourner l’attention.

Voilà comment la compagnie aérienne orange envisage de remplir ses sièges et ses caisses tout en vidant ses réservoirs : en détournant l’attention des gens de la crise pour qu’ils prennent place à bord de leurs avions pour des vols «lau coste» vers des destinations de rêve.

La bourse à beau s’effondrer – ça encore on s’en fiche –, les entreprises de l’économie réelle voir leur ligne de crédit coupée ou perdre des commandes et licencier – ça c’est plus grave –, ou encore les caisses de pension, trop hardies ou pas assez regardantes sur les placements qu’elles effectuent, plonger ; easyjet, la bouche en cœur, essaye de nous fourguer du rêve, de nous distraire – au sens premier – pour échapper à la crise.

Allez braves pigeons-consommateurs, brûlez vos dernières économies, brûlez du pétrole, brûlez la chandelle par les deux bouts. Ça ira mieux demain !

easyjet, la solution à la crise ?

Mon œil, voler easyjet, ou quelqu’autre compagnie que ce soit d’ailleurs, est surtout la solution à leur crise.

Si ça ce n’est pas de la publicité mensongère …

Allez, pour moi, la solution est devant la porte. L’aventure commence en bas de l’escalier, dans la rue, au bistrot ou au tabac du coin. Dommage qu’il n’y ait plus d’épicerie …

Publicités

Étiquettes : , , , ,

7 Réponses to “Jouir pour contrer la crise”

  1. Philippe Lausanne Says:

    C’est bien de critiquer les pollueurs d’Easyjet mais ce qui serait encore mieux, ce serait d’agir pour que Lausanne ne soit plus la capitale européenne des drogués, de l’insécurité, de l’homophobie (vive Métropop), etc, etc. La ville n’a jamais aussi pourrie qu’actuellement ! J’ai 48 ans, toujours vécu à Lausanne et j’ai de honte de ma ville !

    Vos conclusions sont trop faciles. Cherchez pourquoi les personnes vont ailleurs dépenser leurs salaires. J’ai été acteur de la vie nocturne lausannoise, aujourd’hui, je dépense Easyjet et j’en suis fier ! Il serait bien par exemple que nos magasins n’aient pas des horaires dignes du 15ème siècle, qu’on nous propose autre chose que des hamburgers à 22 heures ou des… seringues en libre-service. Bref, vous l’aurez compris, Lausanne, malgré son M2 dont on en reparlera prochainement – est le temple de la ringarderie ! Entre deux mandats politiques, prenez le temps de vivre et de voyager, vous découvrirez des villes qui se battent vraiment contre la crise !

  2. Diane Says:

    Est-ce qu’Easyjet affrète des vols à prix cassés pour les Maldives, le Bangladesh, Haïti pour que nous aussi, et pas seulement M. Philippe Lausanne, puissions voir les dégâts liés à la crise climatique? Est-ce qu’Esasyjet affrète des longs courriers pour que nous puissions discuter, par exemple à New York ou Chicago, avec les vendeurs, serveurs, pompistes états-uniens – parfois âgés de 75 ans, déculottée des fonds de pension oblige – tout heureux d’avoir un travail de quelques heures (de nuit) par semaine, selon un horaire typiquement du 21 siècle?
    Sinon, tant pis, je resterai attachée à la ringarderie lausannoise et je renoncerai à voyager.

  3. Philippe Lausanne Says:

    Que d’exemples faciles… quand on ne veut pas voir dans quel gâchis on s’est installé ! Je parlais de villes européennes (Berlin, Amsterdam, etc) qui sont en train de se prendre en mains et qui évoluent. Pourquoi tant de haine contre Aldi et Lidl qui arrivent en Suisse ? A-t-on peur de gens plus capables que nos deux monopoles qui ont tué le petit commerce ?

    Commençons par laisser travailler les gens qui veulent faire autre chose que gorgeonner devant les derniers touristes à Lausanne ! Sans oublier, pour parler de retraites, il faudrait déjà y avoir droit avant même de recevoir quelques maigres francs d’une caisse de pensions. Au vu de ce qu’on voit, on est pas prêt de s’enrichir avec nos retraites.

    Et si j’étais le seul à délaisser Lausanne le week-end, comment expliquez-vous les célèbres bus No 3 bondés tous les dimanches soirs depuis 17 heures ? Peut-être que les passages « aérent » leurs valises comme dans le temps, on avait les habits du dimanche ? Tout simplement, il y a un ras-le-bol du Lausanne qu’on veut nous imposer !

  4. zozieau Says:

    Ah, Lidl, c’est vrai que les Allemands l’adorent :
    http://www.verdi-blog.de/lidl

    Et leurs recettes pour sortir de la crise sont cool aussi :
    http://allemagne-et-plus.a18t.net/

    Mais rassurez-vous Philippe, on arrive gentiment aux mêmes résultats ici aussi.

  5. Vanille Says:

    Eh Philippe, t’as pas encore compris que ton blabla UDC c’est fini ? Que cela ne peut plus marcher ou du moins plus pour longtemps ?
    C’est fini Philippe. Le Dieu de la Finance est mort, les Grandes Banques sont en faillites pour cause de cupidité et d’incapacité, la pensée unique est trouée de partout. Cela va très mal pour l’intox ultralibérale. J’en suis désolée pour toi.

    Le travail le dimanche et tutti quanti…mais …pour qui ? Tu n’as pas l’air de savoir que les classes moyennes s’appauvrissent. Les mag peuvent bien rester ouverts toute la nuit et tous les dimanches, nos budgets – de plus en plus maigres- vont rester tels qu’ils sont.
    De plus, les vendeurs et vendeuses payées au lance pierre, tu crois vraiment que c’est ainsi que l’on va relancer l’économie? Faut des consommateurs pour acheter la production. (Ça c’était un petit cours de rattrapage gratis)

    Quant aux voyous à Lausanne…Mon pauvre Philippe, mais les voyous, les bandits sérieux, eux, ils sont en train de nous voler 68 milliards, au grand jour.
    Alors les angoisses de «l’insécurité urbaine» ça marche juste pour faire peur aux petits enfants désobéissants.

    Et puis t’es pas le type à sortir le soir. Sinon tu ne parlerais pas ainsi. Moi je sors le soir, très souvent, à pied, avec les transports public, parfois en voiture. Je ne suis pas du genre à intimider qui que ce soit: je suis grand-mère, petite, tout sauf costaude. Ben…tu vas être déçu : il m’arrive jamais rien.

  6. Philémon Says:

    Il a toujours été dans la logique du marketing pour une marque ou compagnie de se mettre du côté des consommateurs afin de lui montrer à quel point ils sont « cool ». De l’industrie du vêtement à celui du tourisme, on peut voir ce même phénomène; « tout va mal alors distrayez-vous » clament-ils en coeur. Je ne suis pas étonné que des entreprises à but capitaliste (si je peux parler en ces termes) profitent de la crise pour faire augmenter leur profit. On le voit à chaque crise. Exemple : Un ouragan en Nouvelle-Orléans a suffi à premettre la destruction presque complète du système d’éducation public pour laisser place au privé (Source : « La stratégie du choc », livre de Naomi Klein).
    Bonne journée à tous. Paix !
    Philémon

  7. Catounette Says:

    « On » nous dit que dans le futur les gens iront habiter en ville pour trouver du boulot comme dans les pays pauvres. Mais il est certain que pour les gens vivant à la campagne nous trouvons milles et une ressource, à commencer par le plaisir de cultiver un jardin et d’y récolter les fruits de son travail, ce qui n’est pas rien …et la cueillette des champignons et l’air un peu…plus pur…et les contacts avec les villageois. Bon d’accord, les épiceries se ferment aussi à la campagne, mais il y a les échanges, le troc, les chats qui sont à tout le monde !!!. Donc en matière de distractions, nous avons moins besoin de sortir en ville !
    Je suis une fervente amoureuse de la nature, j’ai toujours vécu à la campagne et je changerais pour rien au monde.
    Vive la cambrouze!
    Catounette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :