Petits, petits, petits …

PigeonC’est conventionnellement par ces quelques mots que les amis des pigeons les attirent pour leur donner du grain. Mais attention ! Parfois, ces grains contiennent une substance contraceptive. Et alors là …

Je ne sais pas si c’est de là provient l’expression «se faire pigeonner», mais c’est en tout cas le sentiment que le petitou moyen commerçant ou entrepreneur, soucieux de sa survie, de sa bonne réputation, du travail bien fait et des relations avec ses clients, peut éprouver à la réception d’une «invitation» d’interforum.

interforum est une société bernoise qui propose des séminaires et des manifestations dans le domaine de l’économie, des affaires et du commerce à l’intention des PME. C’est lundi prochain, 10 novembre, qu’aura lieu, à Lausanne, le séminaire intitulé :

Augmentation des prix – comment procéder

Tout un programme à l’occasion duquel le «pigeon-commerçant» pourra découvrir, je cite : «comment ajuster les prix vers le haut et exploiter la disposition de la clientèle à payer.» La «disposition à payer», quelle jolie formule …

Il apprendra aussi comment «réaliser les augmentations de prix au moyen de concepts marketing intelligents et de processus efficaces». Ah, ben oui, les augmentations de prix passent mieux qu’au moyen de concepts marketing stupides et de processus inefficaces.

Un orateur s’étendra sur un thème essentiel : «la détermination du prix adéquat et l’évaluation des possibilités liées au «up-pricing» sont parmi les questions les plus importantes du domaine du Marketing, en particulier en cette période de croissance économique.» Vous noterez la majuscule attribuée à mot marketing, une majuscule qui à défaut de lui donner ses lettres de noblesse, le classe dans la catégorie très enviée des noms … «propres». Vous apprécierez aussi de savoir que nous sommes toujours en période de croissance économique, une information qui rassurera les ouvriers d’Ilford qui sont sur le point d’être licenciés en raison de la crise.

Ce cocorico à propos de la croissance économique n’empêche pas ces bricoleurs d’affirmer quelques lignes plus loin que «dans des conditions économiques difficiles causées par la crise financière mondiale, et vue la hausse de prix des matières premières, de nombreuses entreprises souhaiteraient aujourd’hui ajuster les prix vers le haut.»

Ils concluent leur blabla par une réponse en forme de question : «de gros potentiels de bénéfices pouvant aller jusqu’à 20 % sont ainsi perdus – doit-il vraiment en être ainsi?»

Ben non, hein, bien évidemment, perdre 20%, ce serait bien con, s’il y a moyen de faire autrement, hein ?

Du coup, le «pigeon-commerçant», appâté par le g(r)ain de 20% qu’il peut espérer se faire sur le dos du «pigeon-client» est psychologiquement prêt à débourser pas moins de 890 francs pour une journée de séminaire qui débute à 10h00 et se termine à 16h35, repas compris ! Mais attention, il ne faut pas croire : dans ce prix est compris «un CD-Rom réunissant les présentations des conférenciers, des études, des articles etc.»

Une dernière chose, parmi les intervenants, on peut remarquer la présence d’un certain Björn Ivens, professeur de marketing à la HEC de l’Université de Lausanne. Un professeur qui, à temps perdu, s’adonne, paraît-il, à une passion dévorante : la colombophilie.

Étiquettes : , , , , ,

Une Réponse to “Petits, petits, petits …”

  1. Diane Says:

    Au secours!
    On rirait de leur bêtise, de leur mépris et de leur cuistrerie s’il n’en allait pas du « pouvoir d’achat » – donc des petits salaires – de si nombreux pigeons.
    Mais rassurez-moi: ils seront peu nombreux, n’est-ce pas, les pigeons-commerçants, à se laisser plumer ce lundi-là…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :