Suce mon téton

Affiche pour soirée hip-hopCes jours, en ville de Lausanne, fleurissent des affiches du meilleur goût dont la partie la plus visible est le titre Suce mon téton et deux seins, deux seins uniquement, deux seins féminins. Comme si la femme n’avait pas de tête ou plutôt comme si on avait cru bon de la lui couper !

Evidemment, le passant ordinaire se pose la question keskeséksa ? Une soirée grivoise ? Une annonce pour un nouveau salon de massage ? Un botellón pour nourisson ? Que sais-je encore.

Ben non, rien de tout cela. Du moins à en croire le site What’s up qui annonce :

Ah non, ça suffit hein! Pas encore une soirée «porno-trash», «strip-tease» ou «cochonne» ou je ne sais pas quoi hein ! Ca suffit ! Y’en a partout, tout le temps, et pour tous les goûts … Alors bon, c’est vrai que de voir des filles danser à moitié nues sur des podiums (mais sur de la soupe, en général), c’est pas super désagréable, mais bon, quand même pas super original … Quoi ? Aucune vulgarité ? Ah, et c’est une soirée, hip-hop, bourrée de classiques oldschool avec une déco déjantée façon «back to the days» et avec en prime une distribution de bonbons ? Alors ça, du coup, c’est un nouveau concept bien plus motivant et original… Dernière question: qu’est ce qu’on attend pour y aller ?

Une version confirmée sur le forum de Reprezent, le site de hip-hop romand, dont un des contributeurs écrit :

Après seulement deux éditions, les soirées suce mon téton ont prouvé aux amateurs et quelques détracteurs, que derrière un nom «choc» se cache une vrai soirée aux sonorités 100% Old school …

Bon, d’accord. Mais alors pourquoi une annonce aussi provocante pour une soirée qui est consacrée au hip-hop old school ? Pourquoi une annonce à caractère sexuel pour une soirée qui ne l’est pas ? Pourquoi la publicité d’une soirée qui a l’air d’être consacrée au rap old school, dont les moteurs dénonçaient la ségrégation des noirs c’est-à-dire les inégalités raciales, sombre-t-elle dans l’iconographie sexiste ?

Pour s’assurer un maximum de visibilité, même au prix d’un amalgame douteux ? Pour le business ? Pour l’argent ? Meuh non, Hubler, c’est encore votre gauchisme qui vous égare …

Une dernière chose à l’intention du Loft qui organise cette soirée. Vos affiches publicitaires à caractère sexuel sans rapport avec le contenu de la soirée sont apposées sur des panneaux d’affichage libre. Ces panneaux sont destinés à l’affichage petit format à l’exception de l’affichage commercial

Publicités

Étiquettes : , , , , , ,

30 Réponses to “Suce mon téton”

  1. Julie de Suce Mon téton Says:

    Bonjour Monsieur,

    Je me permets de répondre à votre article puisqu’il s’intéresse aux soirées que j’organise avec deux autres personnes (une jeune femme et un jeune homme).

    Tout d’abord je souhaite m’exprimer sur la question « Pourquoi une annonce à caractère sexuel pour une soirée qui ne l’est pas? »
    Parce que deux jeunes femmes qui organisent un événement hip hop n’est pas chose courante et que nous voulions montrer qu’il était possible de rendre ce milieu moins macho.
    Des seins, oui!Quoi de plus féminin?

    En ce qui concerne les panneaux d’affichage, nos affiches sont au format A3 (plus petit que le format autorisé, qui est de 50×70 cm) et notre soirée est une manifestation culturelle et à caractère local, donc permise par la ville de Lausanne.

    …. Pourquoi des seins? pourquoi Suce mon téton?….car nous sommes des femmes….des femmes de l’an 2008, car la concurrence est rude, car nous sommes créatives et nous n’avons pas peur des préjugés.

    Je vous souhaite,Monsieur, un très bon dimanche et espère vous voir, lors de notre événement,au cours duquel nous vous réservons une de nos barbapapa.

    Meilleures salutations

    Julie

    http://www.myspace.com/sucemonteton

  2. Francois Toulouse Says:

    Bonjour,

    Je propose à « suce mon téton » de prendre contact avec l’association toulousaine « la chatte à la voisine » qui organise des concerts indies ici à Toulouse
    http://www.lachattealavoisine.net/public/index.php
    Si les deux font la paire, cet article aura été la matrice d’une belle collaboration !

  3. Diane Says:

    Julie, vos explications me jettent dans la confusion. Je suppose que je ne suis pas la seule féministe à me gratter le crâne de perplexité devant votre rhétorique. Moderne, la rhétorique, moderne! Mais en faveur des femmes, on se tâte…

    Je tente une explication de texte. Les seins, c’est féminin. D’accord. (Quoique les hommes en ont. Atrophiés.) Les tétons… Admettons aussi. Mais – vous l’admettrez sans peine, puisque c’est votre argument de vente – la succession des mots « sucer + mes + tétons » émet un fumet, voire un relent, érotique. Ce fumet, à mon avis, fleure l’érotisme de roman de gare. Une littérature prisée plutôt par les machos. Non?

    Ce qui me confusionne, c’est que cette incursion dans les plates-bandes (vastissimes depuis des siècles) des machos, dans les mêmes termes qu’eux et sans clin d’oeil de dérision (ou alors je suis presbyte), soit revendiquée comme une manifestation d’émancipation féminine.

    Mais votre avant-dernier paragraphe vient éclairer ma lanterne un peu falote. Vous êtes « des femmes de l’an 2008, car la concurrence est rude, car nous sommes créatives et nous n’avons pas peur des préjugés ». Hélas, vous le dites bien: votre insolence, votre modernité sont celles du marché, où les femmes ne sont que trop des marchandises. Marchandise vous-même (ou du moins votre entreprise), vous prônez la concurrence entre les femmes. Et en effet, vous n’avez pas peur des préjugés puisque vous les propagez.

    Cela dit, pour un point de vue érotique féminin, lisez « Histoire d’O », de Pauline Réage… Sublimement écrit. Et efficace! On doit le trouver à la Bibliothèque municipale.

  4. Emma Says:

    Je cite hein « Des seins, oui!Quoi de plus féminin? » euhh une jolie bouche, un regard maquillé, une main… tout est féminin voyons !!! Je suis féministe, je suis une femme de l’an 2008 (ouais j’ai même encore presque moins de 30 ans c’est dire), et merde je vois juste de la provoc ! Une affiche style aubade, viande fraîche.

    J’aime la provoc, je suis dans le genre réac, mais si vous êtiez si inventive que cela, vous auriez pu trouvez bien mieux !!!!

  5. Tom Says:

    ça s’appelle du « marketing viral »! et grâce à vous, ça marche! 🙂 vu que le but est de faire parler de la soirée…

  6. Alain Hubler Says:

    Disons que c’est du marketing viral depuis que mon billet est relayé à fond les manettes sur Facebook, avant c’était juste de la « provoc ». Tant mieux si mon modeste billet contribue à la fréquentation de la soirée.

    Il n’empêche que « rendre ce milieu moins macho » en intitulant sa soirée « Suce mon téton » ne laisse pas de m’étonner !

  7. stéphane Says:

    Mesdames ,messieurs
    Je me permet d intervenir sur ce sujet car il est très facile crier au scandal des problèmes qui ne sont pas nuisible pour la société et même de porter des allusion à des beuveries collectives de jeunes ou de perversion sexuelles .Incroyable quand même, ça ne prône ni violence ni la haine c est juste une fête innocente ou des jeunes s amusent le plus simplement du monde en rajoutant de la fantaisie en reprenant les bases du début du hip hop c’est à dire respect ,amour et paix ,moi même ayant participer au deux précédente éditions. j ai pu trouver une bonne ambiance,mélange de générations, c est positif donc ou est le problème? y en assez comme ça,je pense! il serait intéressant au détracteurs de répondre présent à l’évènement citer pour se rendre compte par eux mêmes qu’ il n’ y a pas lieux d’ être de s’inquiéter tout en partageant un pas de danse A.B.E à dimanche prochain !!!!!

  8. JaY Says:

    Mouais, pour moi c’est juste un délire second degrès (connaissant Julie).

    Pourquoi ce prendre autant la tête et crié au scandale, quand 3 jeunes font un ptit délire et organisent des très bonnes soirées avec une bonne ambiance et du bon son.

    J’adhère total.

  9. Alain Hubler Says:

    Que l’on soit clairs, je ne critique pas le contenu de la soirée, je critique le titre « choc » de la manifestation qui, à mon avis, est loin de la notion de respect du hip-hop. C’est tout.
    A mon avis, c’est du marketing.

  10. Claudia Says:

    J’y vais aussi pour le marketing.
    Il n’y a aucun autre lien à faire avec l’évènement en soi. Ce sont des titres chocs pour attirer l’attention, point final. Au même titre que : Elvis est vivant! ou encore, Paris Hilton devient nonne!

    Un espèce de  » Parlez-en en bien, parlez-en en mal; peu importe, autant que vous en parlez!  ».

    Ridicule? Certes, mais ça fonctionne.

  11. Alex et Céline Says:

    Mesdames,

    Premier point, nous trouvons qu’il est tout à fait étonnant que cette affiche et ce nom suscite chez vous tant d’émoi mais surtout que vous ne puissiez pas prendre suffisamment de recul par rapport à celle-ci.
    Suce mon téton, c’est avant tout une excellente occasion de s’amuser en écoutant de la musique de qualité, cette soirée aurait pu s’appeler « Ronge tes ongles », vu que tout est parti d’un délire entre amis et que heureusement pour nous, la troisième édition se présente bien!!!!

    Il est difficile de comprendre pourquoi vous vous sentez si offensées par cette affiche, c’est vrai, oui, il faut se faire voir, il faut attirer l’attention, alors oui, on y voit deux seins, et les mots « suce » et « tétons »…. Quelle horreur…
    Est-ce que vous ne pourriez pas prendre ceci avec un peu moins de sérieux et cesser d’intellectualiser tout ça???

    Oui, « Histoire d’O » est livre à lire, et vive les femmes qui s’assument!!!!

    En dehors du fait que le nom de cette soirée soit un hasard et un délire total, nous aimons les affiches Aubades, et oui, c’est possible d’être un femme et d’assumer tout ce que cela implique sans être une chienne ni une marchandise, détendons-nous un peu……..

    P.S. les hommes ont des tétons (certes atrophiés) donc que diriez vous si la prochaine affiche de suce mon teton était un homme a torse nu, dans une pose sensuel, sans tete, evidement!

  12. jean-Némare Says:

    Y a plu de respect dans le hip hop de toute façon.
    Donc, tétons, flingues, ou chatte de black de Harlem sur flyers ça change rien!….

    a+

    Hip hop tu me manques!!!!!!!
    😦

  13. Éric Baluchon Says:

    Merci pour les conseils marketing!!
    Dans le fond, parlez de moi en bien ou en mal mais parlez s’en!

    Suces mon baluchon! 🙂

  14. Dj Nika Says:

    Ou la la… Je cite: « Je ne critique pas le contenu de la soirée mais le titre choc et l’image… C’est du marketing…  »
    Et oui messieurs dames. Excusez les organisateurs de vouloir faire du marketing. Excusez nous, nous, gens de la nuit, de vouloir remplir nos soirées avec des concepts originals. C’est original dans le sens ou moi, Dj depuis 10 ans, originaire de Paris, je n’ai jamais, jamais entendu parler d’une soirée Hip Hop avec un tel nom. En plus un nom en français, notre chère langue française. La plupart du temps les soirées hip hop se nomment candy shop, black out, get crunk, etc… J’adhère total… Nous aimons sucer les tétons, elles aiment se faire sucer les tétons… Il s’agit de quelque chose que tout le monde aime faire. Même si la soirée s’était appellé « Mange une Pizza », une pizza ne plaît pas forcémment à tout le monde.
    Mettez vous cela dans la tête mesdames, messieurs les détracteurs, nous n’allons jamais nous permettre de vous critiquer dans votre profession, telle qu’elle soit, parce que vous désirez toucher un salaire ou une augmentation,même si vous êtes pervanches (jajajaaj). Nous, artistes, organisateurs qui vivons de cette activité sommes là pour votre amusement du week end, pas pour vous bourrer la tête d’intellectualisme… Monsieur Hubler enfin, quand vous étiez jeune et que vous sortiez en boîte de nuit, vous ne pensiez pas: « Qu’elle est jolie cette belle femme en décolté sur la piste… O mais quelle honte pour la gente féminine, elle fait du marketing en me vendant ses seins et je trouve trop provoc ses talons aiguilles qui rabaissent son statut de femme à une vulgarité notoire tralala et patati et patata… » Allez il faut arrêter un peu…
    Nous avons besoin de remplir notre soirée, de toucher notre argent, de payer nos artistes, nos serveurs, nos sécurités… Suce mon téton est une soirée qui cartonne, l’ambiance est bonne, le son génial et les gens sympas, chose tout à fait appréciable en soirée hip hop. Venez plutôt faire un tour et arrêter les jugements extrêmes. Jugez moi plutôt les problèmes graves, qui mettent en danger des vies humaines, jugez moi telle ou telle attitude anti-écolo ou bien critiquer ce qui est vraiment intéressant de critiquer.

  15. Labo Says:

    Juste un mot pour dire que si les femmes du milieu du hip hop (j’ai rien contre le hip hop hein…) luttent contre le machisme en montrant des images de seins nus et en clamant « suce mon téton », ça explique peut-être pas mal de choses.
    Alex et Céline : édition 2009 avec une image de pecto’ d’hommes ? Chiche ? Je crois que ça n’arrivera jamais…
    DJ Nika : un problème grave ? Je crois que le fait d’axer totalement la société sur le sexe en est un, même si ça tue peu, et qu’on se promet de belles générations de queutards.
    Cela dit éclatez-vous en soirée les gens, bonne chance pour tout et vive la bonne musique, mais si on aime tous se rincer l’oeil, certains estiment qu’il est possible d’intéresser les gens autrement.

  16. SOKO Says:

    Bonjour,

    j’avoue ne pas être un fan de ce titre ni de toute la masse de blabla que cette soirée suscite, et ce pour de multiples raisons entre autres personnelles!
    Je tiens seulement à profiter de l’occasion pour exprimer mes regrets face à la ville de Lausanne, qui reste une des villes les plus difficiles, car les plus chères, en ce qui concerne l’organisation d’événements. Le pourcentage de l’impôts, les autorisations multiples, les contrôles…tout ça empêche les petits(mais qui en veulent)de rendre la ville toujours plus culturelle, bien que le Loft ne soit pas petit, mais je parle des organisateurs! Dans ces petits, force est de constater que les gens du milieu Hip-Hop, mais aussi Funk, sont lésés, alors j’ai envie de dire, ne nous jeter pas la pierre si nous devons choquer pour attirer du monde et que nos soirées marchent, sans qu’on y perdent tout notre argent!C’est une liaison un peu facile, mais aussi un peu vraie non?!?!
    Cela dit je ne viendrais pas à la soirée, mais…tout de bon les 3 petits…cochons!

  17. Bonnard Baptiste Says:

    Bonjour,
    nous avons tous bien compris que le problème n’est pas la soirée en elle même mais l’image utilisé et son slogan.
    travaillant dans le domaine de l’image visuel, je trouve que vous avez de la mauvaise vois en commencent a critique le flyers de cette soiré.avec vous au moin regarder un peux plus loin dans les soiré qui existe ici?je trouve bien plus scandaleux les flyers d’autre soiré ou etablissement ou vous mais une fille en string,bikini et chaussure a talon, ces code ne son pas san rapeller seux que nous avons dans la pornographie,dans une position genre je montre mon cul ou j écarte les jambe avec un slogan du genre  »give me to my ass ». il y sur lausanne beaucoup plus d image choque avec des slogan bien plus cru.
    et puis l’image de ce saint est une image érotique,elle montre un élément éssentielle de la literature érotique.d’ailleur je suis etonné que beaucoup d entre vous qui cite histoir d’o, livre de litérature érotique n est pas compris la différence entre une image érotique et une image pornographique.si vous préférer la prochaine fois nous ferons comme d autre etablissment comme le mad,le cult,l’amnesia,le mica, en vous montrain une femme jambe écarter avec la bouche ouverte et un slogan du genre  »booty shot party ».et je tien a preciser pour s’eux qui sorte se discour qu une femme qui assume ses atout sexuelle et ces envie et qui n’on pas peur d en parler ne respecte pas les principe du feministe je vous conseille de regarder 2 reportage qui son passer sur arte  »l’école du cul » et un autre reportage de la semaine dernière qui montre les dérive que le feminisme( je ne suis pas contre le féministe vu que j ai été éduque par ma mère et ma soeur(environement féminin) mais depuis quelque anné nous beacoup de femme ce son perdu de le discour 68ard féministe).

  18. lelecteur Says:

    Julie a bien raison, rien de malsain dans cette démarche, alllons dans quel siècle vivons-nous?

  19. Emma Says:

    je le sentais venir gros comme une maison…. en gros vous nous dites qu’on est de « vieux réactionnaire prude ». Je ne suis pas prude, oooh de loin pas, je ne me considère pas comme vieille, le seul hip-hop que j’écoute c’est des titres des années 80-90, j’estime être très ouverte d’esprit.

    Mais sous pretexte de créer un buzz marketing tout est permis ?! ca, c’est se foutre de la gueule des gens.

    A l’image de sunrise qui se permet d’utiliser Che Guevera comme image publicitaire, qu’on utilise une femme seins nue pour promouvoir une soirée, cela me choque. Tally weil pour ne citer que ce magasin, me fait horreur, des immenses affiches de jeune femme à moitié à poil à moitié anorexique retouché 10 milles fois par photoshop, je trouve cela horrible comme image donnée aux jeunes filles d’aujourd’hui.

    Il ne faut pas tombé dans les extrêmes non plus et voir le mal partout comme certains prônent qu’internet c’est le mal et l’outil des pédophiles, que les jeux violent entraine la violence, etc.

    pour répondre au dernier commentaires, dans quel siècle vivons nous ? Dans celui malheureusement ou tout est bon pour faire de l’argent, ou la télé, les pub sont no-limit dans le seul but d’appaté, de faire vendre et quand on ose s’en offusquer on se fait traiter de vieux réac. et les gens COMME DES ENFANTS UTILISENT L’EXCUSE : C’EST PAS MOI QUI AI COMMENCé, AILLLEURS CELA SE FAIT DéJA, ET SI JE LE FAISAIS PAS ON ME REMARQUERAIS PAS… nian, nian…

  20. Labo Says:

    Assez d’accord avec Emma : voilà qu’on a d’un côté des gentils petits gars avec des yeux de bambi qui s’amusent innocemment et, de l’autre, des vieux cons de pères-la-vertu qui freinent des quatre fers pour stopper l’évolution du monde et le crystaliser dans sa médiocrité actuelle ; le tableau mérite un chouïa plus de nuance, je trouve.
    Primo, planter des seins nus sur un flyer et ensuite dire que l’on intéresse les gens parce qu’on prône le respect, l’amour et la paix, c’est un tout petit peu prendre les gens pour des ploucs. Parce que les clients qui seront attirés par l’affiche ne viendront pas pour la paix et le respect, et ça tout le monde le sait.
    Ensuite, l’érotisme attire tout le monde. C’est ratisser très large que de l’employer pour promouvoir quelque chose et de fait, ça promeut que dalle. C’est donc juste un truc pour attirer l’oeil, puis faire venir les gens à la soirée : l’affiche donne le ton, c’est le bon plan pour « lever une meuf (ou un mec) ». Et surtout, si tout le monde se met à faire sa pub en employant l’érotisme, les rues seront bientôt interdites au mineurs.
    Cela dit, je suis aussi un peu d’accord avec Bonnard Baptiste : ce n’est largement pas la pire affiche de promotion de soirée. Mais que les organisateurs de tels évènements le veuillent ou non, ce genre d’affiche nuit à l’image de la femme ; les mecs s’y intéressent et du coup, les adolescentes savent à quoi elles doivent ressembler pour plaire.

  21. Emmanuel Says:

    Oui, en même temps, Monsieur Hubler profite très largement de cet effet d’annonce marketing puisque moi-même, mâle moyen, je débarque ici intrigué par une accroche érotique de titre sur un support, wordpress, qui n’est pas censé en accueillir. Les mots en l’occurrence sont plus forts que l’image, et il me paraît délicat de reprocher à des organisateurs de spectacles d’appâter le chaland pour s’en sortir dans un contexte économique global où le culturel, souvent considéré comme superflu, n’a plus vraiment sa place. Je salue l’humour gentiment provocateur des organisteurs-trices de cette manifestation.
    Quant à la nature des mots, j’y vois plutôt un hommage sensible à la féminité et à la maternité qu’un appel au viol collectif.

  22. Radu Zero Says:

    C’est bien parce qu’on se trouve dans cette petite province frileuse qu’est Lausanne que les esprits bouillonent au simple contact d’un pareil sujet. Mon dieu, mais cette affiche a juste la classe! Et vous savez quoi? Ce qui est fou, à mon avis, c’est que d’un point de vu purement esthétique c’est pour ça qu’elle emmerde tout le monde. Car comme le dit d’ailleurs si bien Bonnard Baptiste, cette ville pullllule de centaines et de milliers d’affiches dix mille fois plus ordurières et sans tact que celle-ci. Et ce n’est pas une excuse en soi. Mais je défends haut le poign cette affiche car c’est pas souvent que des jeunes lausannois organisent 1 – un événement aussi cool du point de vue de l’ambiance qui y règne ( et qui donne enfin l’impression que Lausanne est la metropole qu’elle voudrait tant devenir !!!!!! ) 2 – car cette affiche et son titre s’inspire, jongle et se rit des tabous de ce beau petit monde. Je la trouve sincérement pile dans le mile! Et encore une chose, non seulement elle a la classe mais je trouve qu’il devrait y en avoir tous les jours des objets similaires ( sur d’autres sujets d’ailleurs aussi ) qui revitalisent un peu notre sens critique, qui puissent plaire ou déranger, brouiller les pistes. Car vous avez beau dire qu’il n’y a que ça, moi j’en vois pas souvent DES JEUNES SANS LE SOU QUI DANS CETTE VILLE FONT ET DEFONT LES ESPRITS AVEC SI PEU ET AVEC UNE SI BELLE SOIREE A LA CLE. Hy Hy!

  23. Bonnard Baptiste Says:

    en réponse a cette phrase de labo  »l’affiche donne le ton, c’est le bon plan pour “lever une meuf (ou un mec)”. Et surtout, si tout le monde se met à faire sa pub en employant l’érotisme, les rues seront bientôt interdites au mineurs..

    si vous etiez venu au deux dernière soirée vous auriez vu que les gens qui vienne non rien a voire avec le sujet.même a la première les gens ne son pas venu pour baiser comme des chien.il son venu pour la musique preuve que les gens son passé au dessus du mot.il on lu et analysé plutot de réagire sans connaitre le sujet.

    en réponse a cette phrase aussi de labo  »les mecs s’y intéressent et du coup, les adolescentes savent à quoi elles doivent ressembler pour plaire. »

    tu a vu les sains de la fille?il son vrai il naturelle.de vrai sain!
    alors que quand tu voi tally weil ou des clip a la télé.en plus d étre retouché elle on toute des énorme sain et de petit corps.donc quand vous dite que cette affiche vous montre un comment il fo autre et bin vous ete bien bête.je site en exemple le sondage qui a été fait au homme dans le dernier magasine elle qui démontre que 70%des homme estime que le cops de leur compagne va tres bien qu’il aime les forme.cella montre que certaine fille ce son mis dans la tête que nous les voulins maigre mais en faite on sans fou.

  24. Labo Says:

    Bonnard Baptiste : je ne sais pas à quoi ressemblaient les affiches des deux premières années et ne doute pas de la bonne ambiance qui règne dans ces soirée, la plupart des amateurs de hip-hop sont des zigues très cool, mais je doute quand-même que les personnes attirées par l’image (ceux qui découvrent, donc, pas ceux qui étaient déjà venus les éditions précédentes) traduisent cette affiche par respect, amour et paix. Mais je ne dis pas non-plus que les soirées « suce mes tétons » attirent beaucoup plus de queutards que n’importe quelle autre soirée du loft, du mad, du D et autres. Mais un peu quand-même, ça oui… Mais c’est personnel. Comme tu dis, j’y étais pas.

    Pour ma deuxième phrase « les mecs s’y intéressent » etc, là tu m’as mal compris, parce qu’on est d’accord : oui, l’affiche « suce mes tétons » montre une poitrine parfaite. Oui, je n’aime pas les filles refaites. Et oui, les filles que l’on voit dans les clips ou les affiches Tally Weil sont infiniment plus dégradantes. C’est la tendance générale que je critiquais : celle qui pousse à montrer une femme nue ou presque pour attirer l’oeil. Ces mêmes affiches que tu critiques aussi, à la « booty shot party », qui montrent des filles que tu décris très bien : seins énormes, petits corps, postures très tendancieuses. A lire ton post, je pense que tu seras assez d’accord là-dessus.

    Par contre, beaucoup d’adolescents s’extasient devant de telles affiches (ou clips), pour bien se la jouer viril devant les copains et montrer qu’ils sont dans le coup, parce que c’est tendance. Et les adolescentes en manque de repères et d’expérience en déduisent que c’est ce genre de femmes qui intéresse les mecs. J’ai pas loin de la trentaine (sob) et j’affirme que les adolescentes d’aujourd’hui ont moins de repère, beaucoup moins d’estime d’elles-mêmes et sont beaucoup plus « filles faciles » que les adolescentes l’étaient il y a dix ans. Parce que la société a contribué à dégrader la femme aux yeux des jeunes, essentiellement à cause de l’usage visuel qu’on en fait.

    L’affiche « suce mes tétons » joue un peu sur le même registre, puisqu’elle utilise l’érotisme pour attirer le regard. Mais je suis d’accord sur le fait qu’elle est largement moins dégradante que bien d’autres.

  25. Julie Mais une autre Julie Says:

    Rien de tel que de se faire sucer les tétons en début, pendant et en fin de soirée…
    Le buste et cette paire de seins sont magnifiquement sexy, point du tout vulgaire, laissons les agayer la ville…
    Je ne comprends pas pourquoi autant de débats sur une chose aussi futile, et des grands mots sur le respect ou le marketing…
    A moins de vivre en retrait de toute civilisation, le monde et notre vie sont bercés par le marketing, tout est marketing, vivons avec, prenons le meilleur et ne soyons simplement pas crédules…
    Concernant la dégradation de l’image de la femme, éduquons simplement et correctement nos enfants, il n’y a que nous les femmes qui pouvont montrer une image positive de nous même. On est au XXIème…

    Trops de cultures sont bien pires que toutes les pubs représentants des femmes objets réunies vis à vis du respect de la femme…il est là le problème.
    Mais c’est vrai qu’il est beaucoup plus facile de tout mettre sur le dos du marketing que sur le dos de la religion.

    On ouvre un débat intelligent? Plutôt que polémiquer sur la plus belle paire de seins de Lausanne?!

  26. lausannois Says:

    … ne pas confondre les seins et les saints… Les seins ont des aréoles et les saints des auréoles ;-))

    Ceci dit, pour contribuer un tant soit peu au débat, les pubs « femmes objets » de Tally Weijl « Try me… » ou des affiches du Mad (subsides de la ville ?) « F*** me… » sont autant ou même plus vulgaires que l’affiche mentionnée ici.
    Affiche sympa, mais sans réel lien avec le contenu…
    Rien de plus sexy en lien avec le Hip-hop à mettre sur une affiche ?

  27. Alain sucera-t-il le téton ? « Dolora, exploratrice de blogs Says:

    […] épinglé une affaire de moeurs digne du quotidien local “24 heures”. Dans son billet Suce mon téton, il dénonce une affiche collée sauvagement sur les panneaux de la ville montrant, tenez-vous bien […]

  28. calmy-rey doris Says:

    C’est vrai mesdames et messieurs les promoteurs, ces affiches n’ont rien de sexiste. Je vous propose d’ailleurs une formule pour votre prochaine édition (qui ne manquera pas d’attirer le chaland): suce ma bite! Avec l’illustration qui va avec. Curieux que vous n’y ayez pas déjà pensé vous-même?

  29. tricky Says:

    Tous ces commentaires de soutien sur « les femmes modernes libérées du XXIème siècles », « indépendantes » qui « s’assument » (entendez ki assume leurs doubles journées de travail: une professionnelle et une privée) par oppositions à ces pauvres « d’autres cultures » (entendez cultures extra européennes) sont tout sauf progressistes et au contraire s’inscrivent dans la droite lignes des arguments sexistes ET racistes ayant aboutit à l’exclusion des fillettes musulmanes portant le voile de l’école publique française… Merci bien les jeunes pour tant d’originalité!
    A la décharge des promoteurs le fait qu’effectivement il n’y aie pas l’once d’une réflexion derrière ce concept si ce n’est marketing…ce qui est là encore tellement original qu’on se demande comment personne n’avait encore pensé à utiliser ce crénau pour la promotion de soirée hip-hop… tout ça pour dire SUCE TON POGNON si tu veux mais FERME TA GUEULE…

  30. Alain sucera-t-il le téton ? | Cressmedia - Information et culture Says:

    […] épinglé une affaire de moeurs digne du quotidien local “24 heures”. Dans son billet Suce mon téton, il dénonce une affiche collée sauvagement sur les panneaux de la ville montrant, tenez-vous bien […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :