Faites de la tomate

Faites de la tomate 2008Hier, samedi, le quartier de la Cité à Lausanne a vécu sa première faites fête de la tomate. Si le jeu de mot est facile, il n’empêche que la fête eut lieu et qu’elle fut belle.

Un fête de quartier co-organisée par Georges, le chef de la Pomme de Pin, les habitant-e-s du quartier et les Amis de la Cité. Une fête complètement en marge du tristement célèbre City Management qui se serait sans doute fait un plaisir de récupérer la chose, mais qui n’est certainement pas capable d’initier ce genre de rassemblement simple, spontané et convivial, trop occupé qu’il est à battre des records d’envol de ballons de baudruche.

Mais trêve de bavardages politiques, la préparation d’il sugo di pomodoro ne souffre pas la moindre inattention et nécessite le plus grand soin. Par chance Josée et Marcel, qui en confectionnent des centaines de kilos chaque année, en connaissent tous les secrets – disons que c’est surtout Josée qui en détient les clés – et ce fut sous leur bienveillante direction que quelques amateurs débutants s’en prirent à la centaine de kilogrammes de tomates San Marzano pour les transformer en plusieurs dizaines de litres de sauce succulente.

L’opération est longue et laborieuse, mais devient un véritable plaisir lorsqu’elle se fait à plusieurs, dans la bonne humeur et les rires des enfants. Un véritable plaisir couronné, comme il se doit, par un gigantesque banquet dans lequel une centaine des grands, de moins grands et de petits ont pu se délecter de penne à la napolitaine.

Faites de la tomate 2008Ne comptez pas sur moi pour trahir les secrets de Josée, il y a des choses qui ne se font pas. Quoique … certains éléments sont visibles sur le diaporama des photos de la journée et qu’il y a une chose que l’on peut dire : le passe-vite électrique doit tourner longtemps et voir passer plusieurs fois la peau des tomates.

Par contre vous pouvez compter sur moi pour vous révéler, au cas où vous ne le sauriez pas déjà, que la Cité, désertée en partie par l’Administration cantonale, est redevenue un quartier qui vit, où les gens se rencontrent, se parlent et font même des fêtes.

On comprend mieux pourquoi ses habitants demandent une zone rencontre puisque c’est ce qu’ils y font de plus en plus régulièrement.

Étiquettes : , , ,

5 Réponses to “Faites de la tomate”

  1. Diane Says:

    C’est pas ce qu’on disait, iil y a quelques jours, sur la réappropriation de l’espace public? Parce que dès qu’on met un truc comme le City Management, ça devient forcément de l’espace commercial. Disait un(e) émule de Jacques II de Chabannes, seigneur de La Palice.

  2. Alain Hubler Says:

    C’est exactement cela et j’attendais bien une telle remarque de ta part.😉

  3. Pikereplik Says:

    Vive le tomatellon ! 😉

  4. Michelle Says:

    Sous les pavés, en général la plage, je vois qu’on peut y trouver aussi des tomates😉

  5. Alain Hubler Says:

    Michelle tu ne crois pas si bien dire ! Nous avons perdu quelques (centaines de) pépins de tomate entre les pavés et, peut-être, un ou deux donneront naissance à un bébé plant …

    Et vive le tomatellón !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :