Les « FARC et attrapes » de Viktor Dedaj

Des FARCDans le tohu-bohu médiatique qui entoure la libération d’Ingrid Betancourt, l’écrivain prend un peu de recul à travers une lettre ouverte aux FARC.

Dans son texte, l’auteur pose une quantité de questions intéressantes que la presse traditionnelle laisse de côté plus ou moins volontairement.

Parmi ces questions en voici quelques-unes.

Comment se fait-il que Uribe ait fait assassiner, en pleines négociations, Raoul Reyes le négociateur en chef des FARC ?

Comment se fait-il que, en Amérique du Sud, seul le gouvernement colombien, dont certains parlementaires fraient avec les milices paramilitaires d’extrême droite, qualifient les FARC de «terroristes» alors que ce ne sont que de simples «ravisseurs» ?

Comment se fait-il que les «ravisseurs» FARC n’aient jamais été foutus d’envoyer une phalange ou un bout d’oreille de leurs otages comme tout ravisseur qui se respecte ?

Comment se fait-il que les FARC puissent passer pour des «narcotrafiquants» alors qu’ils sont pauvres comme Job et qu’ils ne sont donc pas même fichus de s’acheter, grâce à leurs narcodollars, des Ferrari, des piscines et des écrans plasma comme n’importe quel narcotrafiquant ?

Comment se fait-il que personne ne parle des «dizaines de syndicalistes, de militants des droits de l’homme, de journalistes curieux ou de simples opposants [qui sont] assassinés chaque mois, depuis des dizaines d’années» ?

Beaucoup de questions sans réponses explicites mais qui méritent pourtant que l’on s’y attarde en lisant l’article de Viktor Dedaj dans son intégralité.

Étiquettes : , , , , , ,

6 Réponses to “Les « FARC et attrapes » de Viktor Dedaj”

  1. Vincent Says:

    Cher Alain, normalement j’apprécie de vous lire même si mes idées sont assez lointaines des vôtres mais cette fois, je me dois de réagir.

    Ayant vécu 2 ans en Colombie dans le cadre d’une mission humanitaire, j’ai eu des contacts réguliers avec les gens des FARC dans la jungle colombienne et je peux vous dire que la liste de leur victimes est très très longue. Une simple recherche sur internet vous permettra d’ailleurs de vous en rendre compte, au hasard, voici un lien

    http://www.latinamericanstudies.org/colombia-warfare-victims.htm

    Je peux également vous dire que j’ai vu quelques bouts de doigts passer, même des têtes entières.

    Au sujet du fric en provenance du narcotraffic, il serait trop long d’en débattre ici mais il vous suffit de quelques recherches là aussi pour vous en convaincre.

    Au sujet des militants des droits de l’homme et autres journalistes ou syndicalistes assasinés chaque année, la presse colombienne en fait largement écho chaque jour, vous pouvez d’ailleurs lire la presse locale sur internet. La liberté de la presse en Colombie est tout à fait remarquable.

    Je vous encourage donc comme vous le dites dans votre billet à prendre du temps pour réfléchir à toutes ces questions et vous documenter.

    Avec mes meilleures messages,

    Vincent, Lausanne.

  2. Alain Hubler Says:

    Bonjour Vincent,

    Merci pour vos éclairages.
    Je ne dis pas que les FARC sont des « gentils » et que les milices paramilitaires sont des « méchants ».

    Mais je ne dis pas le contraire non plus.

    J’ai juste le sentiment que cette vision manichéenne du monde est à mettre au compte du fameux «Axe du Mal» très à la mode depuis que Bush dirige les Etats-Unis.

    Vous me dites : »La liberté de la presse en Colombie est tout à fait remarquable. »
    Pourtant, il y a plein de références qui infirment cette affirmation :

    « En Colombie, la liberté de la presse existe, mais il y a cependant une grande quantité de facteurs qui font que cette liberté se voit affectée de façon structurelle. »
    http://www.observatoire-medias.info/article.php3?id_article=579

    « Menaces de mort et agressions contre des journalistes, des candidats et des fonctionnaires sont en train de miner l’État de droit en Colombie et faire douter de l’équité des élections, s’inquiète Amnesty International dans un rapport qu’elle rend public ce jeudi 9 février 2006. »
    http://archive.amnesty.org/library/Index/FRAAMR230022006?open&of=FRA-COL

    « De ce fait, la majorité des journalistes colombiens s’autocensurent. Pas tous, certes. Mais les «courageux», comme Morris, se font rares.  »
    http://www.lecourrier.ch/index.php?name=NewsPaper&file=article&sid=439350

    Voilà qui me laisse perplexe …

  3. Vanille Says:

    Dire que la presse colombienne est remarquablement libre…C’est prendre bien des risques intellectuels. La liberté de la presse – ici ou ailleurs – fait partie des belles histoires que l’on raconte aux grandes personnes pour les endormir.

    Les FARCS ne sont certes pas des enfants de cœur mais le cynisme et la répression du gouvernement et de ses riches commanditaires est largement plus puante.

    Donc Mme Betancourt est libre, c’est super, et femme est magnifique.
    Mais c’était quand même pas une raison pour nous bassiner dans les médias avec cette histoire durant 6 jours et c’est même pas fini !!!
    IB sort de l’Hélico, IB sort d’un autre avion, IB retrouve ses enfants, IB reçue par le nain à talons, IB à TF 1, à FR 3, sur Euronews, en couverture du Elle, IB avec M Villepin-pas-invité-chez-le-nain (Ah ? Tiens ! Pourquoi ?…)Bref. On se croirait revenu à la mort du pape quoique cette fois- là, c’était carrément la panne de TV.

    Certes, l’hystérie collective fait vendre les médias et par la même occasion, ingurgiter de la pub.
    Mme Betancourt est parfaite. Elle intelligente, généreuse, mère, belle et… riche ! Plus fort encore : elle est détenue par de méchants terroristes pouilleux en lutte contre une armée héroïque, de beaux militaires tous bien propres, rasés de près et – là on fond en larmes- qui la délivre sans effusion de sang.

    Belle dose d’émotion, première qualité…et un leurre efficace.
    Une belle histoire de martyre, pour en oublier d’autres : les millions d’êtres humains condamnés à la faim, aux souffrances de toutes sortes. Eux sont sans visages, juste des nombres répétés comme des incantations…Pas d’opération secours pour ces gens là.
    Ils sont pauvres. Pire leurs bourreaux ne traînent pas méchamment dans la jungle, ils ne sont ne sont même pas armés : Leurs tortionnaires sont filmés avec respect lors des défilés haute couture, à l’opéra, sur des yachts somptueux…

    Autre chose me chiffonne. Un détail… Outre les différents scénarios de la libération de Mme Betancourt et de deux « soldats » américains (au fait ils sortaient de où ces deux Dupond/t ?)…Comment une femme que l’on disait mourante, dont on voyait la maigreur sur une photo célèbre, une captive depuis 6 ans dans la jungle, peut-elle sortir d’un hélico, fraîche comme une rose, en excellente santé ?
    Tant mieux pour elle mais c’est bizarre. Tout est bizarre dans cette affaire.
    Monsieur Ratzinger, à qui Madame Betancourt va sous peu présenter ses hommages à Rome, aura peut-être une explication à ce sujet?

  4. Lavomisse Says:

    Pis pourquoi des Ferraris dans la jungle, aussi? Non seulement c’est pas fiable, mais pas pratique. Moi si je devais transporter des phalanges, des têtes et des jambes, je prendrais plutôt un pick-up avec un pont arrière qui se nettoie au jet.

    Le raffinement, c’est bon pour les salons anglais où la coupe de champagne finit inlassablement par hésiter entre le rot et le pet. Là on cause terrain. Donc c’est un pick-up qu’il faut. Avec des cornes de boeuf sur le capot.

  5. Alain Hubler Says:

    Ah ! M. Lavomisse, on reconnaît bien là votre sens pratique.
    Mais notez que, quand on est riche – et chef – on peut bien avoir 2 voitures.
    Au fait, je vous croyais écrabouillé par un camion ?
    Je vois que vous allez mieux.

  6. Lavomisse Says:

    Mouais ça va. Encore quelques traces de pe-neus sur la rate. Mais sinon, ça peut jouer.😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :