La sale langue élevée au rang des beaux-arts ?

Fibicher fait de la pub pour 24 heuresAujourd’hui, en pianotant sur le site de 24 heures à la recherche de tout ce que le canard vaudois avait bien pu publier sur le projet de Musée cantonal des beaux-arts, je suis tombé sur une page publicitaire pour le moins surprenante.

Il s’agit de M. Bernard Fibicher, directeur du Musée cantonal des beaux-arts, qui affirme, sur une demi-page : «Pour ma publicité, j’ai choisi la proximité».

Autrement dit, pour sa publicité, il a choisi 24 heures et Publicitas.

Étonnant ça, un employé de l’Etat de Vaud qui fait de la publicité, en qualité de directeur d’un musée cantonal, dans la presse !

À moins que ce ne soit qu’un prêté pour un rendu, à moins que ce ne soit qu’une sorte contre-affaire. Une sorte de joint venture entre 24 heures et le Musée des beaux-arts, donc l’Etat de Vaud.

Ce n’est pas exclu si l’on considère que le 30 janvier dernier, Thierry Meyer expliquait dans son éditorial «pourquoi nous soutenons le musée de Bellerive».

Mais tout ça n’est que pure supposition, pure sale langue, pure suspicion, pure médisance. Et d’ailleurs, toutes ces disciplines ne relèvent pas du domaine des beaux-arts, même si certains les pratiquent avec un art consommé.

L’explication de cette énigme doit donc être ailleurs, mais où ? Je m’interroge.

P.S. Ce soir Bernard Fibicher participe avec Michel Thévoz, avec à un débat consacré au projet de Musée des beaux-arts à Bellerive.

Étiquettes : , , , ,

4 Réponses to “La sale langue élevée au rang des beaux-arts ?”

  1. speedy80 Says:

    Bonjour Alain!
    Tu verras, d’autres annonce du même type vont arriver😦
    Ce n’est ni la première ni la dernière…

  2. Meystre Says:

    Pauvre Alain…

    N’est-ce pas toi qui a fourni des photos au journal 24 Heures, le 10 juillet passé et mardi dernier? En matière de joint venture, tu es donc parfaitement placé pour nous donner des leçons! Bravo…

    Au fait, votre slogan, c’est bien « Défendre les grandes causes, surtout celles des petits »?

    Je t’en propose un nouveau: « Rebelle dans les principes, mais complice dans les faits! »

    A mardi, camarade!

  3. Alain Hubler Says:

    Monsieur le conseiller communal,

    Je suis au regret de t’annoncer que tu es dans l’erreur.
    En effet un prêté pour un rendu (mal traduit d’ailleurs par joint venture, quoique je ne connaisse pas les liens commerciaux entre 24 heures et le nMBA à supposer qu’il y en ait) implique, comme son nom l’indique un échange. Un échange en nature ou en espèce.

    Or, il se trouve que mes deux photos reprises par 24 heures ont été données sans aucun centime en retour, ni à aucune condition.

    Ceci dit, tu as raison, en donnant des photos à la « presse bourgeoise » sans contrepartie aucune, je m’en fais le complice notamment parce que je pique du travail à des photographes et que je contribue à faire croire que n’importe quel amateur peut faire de la photographie de presse.

    J’y ai pensé et cela me pose un problème moral. Tu as bien fait de me rendre attentif à cela. C’est pourquoi, la prochaine fois qu’un journal s’intéressera à une de mes photos d’amateur je la négocierai contre un don au syndicat Comedia.

    Bien à toi.

  4. speedy80 Says:

    Normalement tu devrais toujours demander quelque chose en retour. C’est un ami photographe qui m’a expliqué deux-trois choses concernant la photographie. Car si les journaux, ou d’autrse moyens de communication, prennent l’habitude de ne plus payer, le métier de photographe sera encore plus dur! Ce qui n’est pas facile à faire admettre aux gens d’en face, comme par exemple le journaliste voulant illustrer son article pour pas cher😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :