Un journaliste chez les barbouzes

Guillaume DasquiéLe 6 décembre dernier, le journaliste Guillaume Dasquié a été embarqué et mis en garde-à-vue dans les locaux de la DST pendant une quarantaine d’heures. Il est poursuivi pour divulgation de documents classés secret défense et risque jusqu’à cinq ans de prison et 75000 euros d’amende.

Mais quels sont exactement les torts de ce journaliste spécialisé dans les questions de défense et les services secrets et animateur de l’hebdomadaire en ligne Géopolitique.com? Il a osé révéler ce que les citoyens français ont le droit de savoir : les services secrets français en savaient beaucoup plus qu’ils ne voulaient bien le dire sur les événements du 11 septembre 2001. En pratique, Dasquié a réussi à établir, grâce à des documents de la DGSE qu’il est parvenu à se procurer, que les services secrets savaient avant le 11 septembre 2001 qu’Al Qaïda projetait des attentats aériens. Et cela n’a du tout plu à la ministre de la défense Michèle Alliot-Marie et encore moins à l’administration Bush.

La suite est logique : la DST exerce des pressions sur le journaliste pour qu’il révèle ses sources. Ces pressions sont pourtant contraires à la modification « Vauzelle » (PS) qui a introduit le 4 janvier 1993 un alinéa 2 à l’article 109 du Code de procédure pénale, alinéa qui précise : tout journaliste, entendu comme témoin sur des informations recueillies dans l’exercice de son activité, est libre de ne pas en révéler l’origine.

Voilà un épisode peu glorieux qui relativise passablement ce commentaire de Stéphane, mon voisin de blogue et ancien agent secret qui parle ainsi de ses collègues du passé :

Anyway, vous permettrez que je remercie ici celles et ceux qui sont actuellement en train de veiller au grain pour nous assurer cette liberté d’expression, garantir le respect de notre constitution démocratique au quotidien.

Si vous voulez en savoir plus sur cette affaire d’Etat que j’ai découverte grâce à l’excellent Le Monolecte, vous trouverez un billet plein de références sur le blogue de Rimbus. En attendant, je vous engage à consacrer quelques minutes à une vidéo dans laquelle Guillaume Dasquié s’explique dans l’émission Revu et corrigé de Paul Amar.

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :