Ainsi Fon Fon Maudet et Mugny

Boîtier FONQuand des magistrats radicaux et verts ont, ou promeuvent, de bonnes idées au bout du Lac, il n’y a pas de raison de ne pas en faire autant au milieu du Lac. Ce d’autant plus qu’un ami internaute m’a mis le pied à l’étrier en m’envoyant un petit courriel pour me signaler la chose. Mais quelle chose au fait ?

Il s’agit de la promotion du Wifi communautaire par un partenariat avec la société espagnole FON qui a mis au point un système permettant de partager sa connexion Internet. Le principe en est simple. Tout internaute disposant d’une connexion haut-débit peut y brancher un petit routeur, appelé Fonera qui permet de partager, de manière sécurisée, une partie de sa connexion Internet avec d’autres internautes faisant partie de la communauté et passant à proximité du spot (point) Wifi. En échange, celle ou celui qui met à disposition une partie de sa connexion est autorisé à se connecter sur tous les autres points FON du monde.

La ville de Genève a récemment distribué gratuitement 500 boîtiers de ce type. Elle complète ainsi la couverture Wifi institutionnelle, celle de la ville, par une couverture privée mais solidaire.

Solidarité et service public, voilà une idée qui ne pouvait que séduire un popiste qui, du coup, envoie ce jour une motion au bureau de conseil communal.

Étiquettes : , ,

12 Réponses to “Ainsi Fon Fon Maudet et Mugny”

  1. www.romanding.ch Says:

    Ainsi Fon Fon Maudet et Mugny

    Et si la Ville de Lausanne proposait un réseau de Wifi communautaire FON comme vient de le faire la Ville de Genève ?

  2. Michelle Says:

    Bravo Alain, j’espère que ta motion passera! FON Genève semble avoir eu beaucoup de succès, j’avais passé commande pour obtenir une Fonera gratuite, jamais eu de réponse. Faut croire qu’ils ont croulé sous les demandes (500 Fonera à disposition)

  3. Alterne Says:

    Bravo. J’applaudis votre initiative et regrette encore une fois la couverture que 20minutes en a fait.

    « Mais la démarche n’est pas sans danger », dit l’auteur, dont les propos semblent étayés par Mme Favre, cheffe du service multimédia des SI de Lausanne. De deux choses l’une, soit M. Burri a mal transcrit les mots de la responsable, soit la responsable devrait se recycler dans le macramé.

    Au risque d’être obscur, je me dois de clarifier un point technique : l’internaute « client » d’une borne FON est connecté sur un subnet spécifique et utilise des serveurs DNS et Proxy spécifiques. Ses activités sont donc parfaitement identifiables et dissociables de celles du « propriétaire » de la borne (qui met sa connexion à disposition). De plus, le « client » est nominativement identifié par FON.

    Quelqu’un pense-t-il sérieusement que 9cegetel et BT auraient signé un accord de partenariat avec FON (toutes les bornes de ces deux très importants ISP peuvent être configurées en fournisseur partatgé FON) sans s’assurer de ce genre de « détail » ?

  4. Alain Hubler Says:

    Merci pour les encouragements et les explications techniques.
    Notez qu’il faudra que je bosse une peu ça pour avoir des « cartouches » le moment venu.

    Pour ce qui concerne la remarque de chapeau du journaliste, je suppose que c’était sa façon d’introduire les propos de Mme Favre qui n’a pas l’air enchantée de ma proposition …

    « «La Ville ne devrait pas encourager ce type de pratiques», rétorque Martine Favre, cheffe du multimédia au sein des services industriels. «En cas de problème, le client est responsable de l’usage qui est fait de sa connexion.» »

    A moi de creuser tout ça et d’aller pêcher les informations techniques.

    Merci encore pour vos indices.

  5. Julien Sansonnens Says:

    Salut Alain !

    Est-ce que tu sais où en est le réseau wireless myotis ? L’idée est la même, et ils avaient passablement d’acess points dans la région de Lausanne (dont un à l’ancienne école de chimie).

    Mais leur site semble down…
    http://www.myotis.ch
    http://www.saitis.net

  6. zozieau Says:

    Hum, m’est avis qu’avec une Fonera, comme lorsqu’on utilise le wifi de la ville, il ne doit pas être possible d’utiliser un logiciel de P2P… J’ai dès lors un peu de peine à comprendre les arguments de Mme Favre.

  7. E.T Says:

    Soucis et tracas d’un politicien communiste

    « Solidarité et service public, voilà une idée qui ne pouvait que séduire un popiste qui, du coup, envoie ce jour une motion au bureau de conseil communal »

    Alain vous avez un grand cœur, vous voulez que les ouvriers, les sans papiers, puissent communiquer gratuitement avec leurs Palm, Notebook ou Mac, au chantier ou à la cantines ou depuis les centres de requérants. Vous avez de bonne chance avec l ‘appui du municipalité de la police, bravo.
    Comment un POP (communiste) peut-il se laissez séduire par une société soutenu par le grand capital!? Là j’ai de la peine à suivre! Connaissez-vous les partenaires de FON (http://www.fon.com/fr/info/ourInvestorPartners)? Monsieur Blocher est un enfant de cœur par rapport à ces sociétés.
    Cher internautes typez une fois les mots GOULAG ou GULAG ou POL POT par exemple avec google, ainsi vous saurez ou mène la grande idéologie marxiste chère au POP ou autres gauches.
    Les crimes contre l’humanité des régimes communistes n’on rien à envier aux régimes fascistes. Il est très étonnant de constater le peu de sensibilité de la presse par rapport à nos communistes et socialistes caviars / choucroutes d’aujourd’hui, toujours imbibée de l’idéologie marxiste avec leurs millions de torturés, de déportés, d’humiliés et de morts! L’encre des livres qui rapportent et documentent ces faits n’est pas encore sèche!
    Les enfants de la Corée du nord et de l’ex. Birmanie eux ont d’autres problèmes, ils crèvent la faim. La Wifi communautaire ne vous permettras de rencontré ces gens sur le web, les communistes en place y veille!

    PS : Il n’y a de bons ou de mauvais fascistes, il y a des fascistes. Cette règle s’applique aussi aux communistes. Avec ou sans Wifi, c’est clair.

  8. Alterne Says:

    @zozieau : non, tous les ports sont ouverts sur une connexion FON, P2P compris. Par contre, en tant que client FON (connecté à une borne gratuite), vos activités sont enregistrées et mémorisées. Vous devez avoir accepté un accord d’utilisation qui vous informe de ce fait.

    @E.T. : téléphone maison ? Un peu hors sujet peut-être ?

  9. Alain Hubler Says:

    @Julien : Myotis a effectivement l’air d’avoir disparu (hélas).
    @zozieau : on lui demandera quand une commission se penchera sur la motion …
    @Alterne : (hors sujet) je crois qu’E.T a trouvé un blogue pas (encore) modéré et qu’il règle des comptes … comme vous dites : « tous les ports sont ouverts ».
    Cependant il n’arrive pas à comprendre que le POP ne pourra pas ouvrir des goulags alors qu’il est pour la suppression de l’armée …

  10. Tatage Says:

    Je viens d’installer une Fonera fournie par la ville de Genève. L’installation s’est passée sans problème, le mode d’emploi est clair (et en plusieurs langues)

    Le réseau privé est crypté donc sécurisé et l’on peut décider quelle portion de sa bande passante on veut partager. L’interface d’administration permet de savoir qui est connecté à sa borne FON.

    Un des intérêts d’être membre de la communauté FON est de pouvoir se connecter gratuitement à son tour lorsqu’on voyage, là où d’autres membres partagent leur connexion. Quand j’irai à Lausanne, après que la motion de M. Hubler aura été acceptée et que 500 bornes seront distribuées gratuitement, je pourrai me connecter sans bourse délier depuis plein d’endroits. La plupart des hotspots sont payant ou alors limité à 30 minutes.

    Voili voilou

  11. Noct Says:

    Hello,

    Plusieurs mois se sont maintenant écoulés….. qu’en est-il de l’avenir de FON sur Lausanne?
    La motion a-t-elle fait bouger un peu les choses?

  12. zozieau Says:

    Ouh là là… ça fera peut-être bouger, mais faut pas être pressé. La motion est inscrite à l’ordre du jour, donc
    1) on doit décider de ce qu’on va en faire lors d’une prochaine séance (et comme il y a beaucoup d’objets à l’ordre du jour, ce point est souvent reporté);
    2) la motion va soit en commission, qui se réunit, fournit un rapport dont on discute les conclusions à une autre séance
    soit à la Municipalité… qui de toute façon en fera ce qu’elle veut.
    Patience donc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :