Desperate TSR

Desperate électricesAprès l’émission de pugilat plus ou moins organisé, Infrarouge, Michel Zendali se lance dans la «soap-televison», ou, en français, la «soupe-télévision» avec «Desperate Electrices».

Cette émission, trop inspirée d’une série américaine devenue culte et dont l’alibi est les prochaines élections fédérales, vise à donner la parole à des électrices afin d’offrir «un regard féminin sur un monde terriblement masculin». Mais quel est le type de femmes que cherchent Michel Zendali et sa complice Nathalie Randin ? La réponse tient dans une phrase : «(…) le but était de découvrir de VRAIES femmes et leurs VRAIES préoccupations.». Parce que, comme chacun le sait, il y a de fausses femmes avec de fausses préoccupations ?

Ces bonnes intentions ne les empêchent pas de conclure ainsi le billet de leur blogue consacré au «casting» de l’émission : «A trancher par exemple cette difficile question : peut-on, comme à Hollywood, transformer les mères de famille en vamps ? De la politique bien sûr.». La cadre est posé : sous couvert d’une respectable émission de service public, la TSR risque bien de nous servir un «reality show» télésexiste. Cela semble une évidence à la lecture des commentaires de leur test «Quelle desperate électrice êtes-vous ?»

• Pour les UDC : «Vous regrettez qu’il y ait si peu de femmes qui s’intéressent à leur pays mais vous ne le dites pas trop fort. Votre mari pourrait entendre…»
• Pour les Libérales : «Vous savez que vos deux ados sont de gauche, mais tant que c’est en cachette de leur père …»
• Pour les Radicales : «A propos de tissu, vos goûts vestimentaires vous apparentent traditionnellement à la Fête des Vignerons. Tout cela est fini : aujourd’hui une femme active et moderne peut porter du Chanel en buvant son verre de Dézaley.»
• Pour les PDC : «Votre mari, avocat-notaire dans la petite ville où vous habitez, est un témoin privilégié de la décadence des mœurs (42% de son chiffre d’affaires provient des divorces).»
• Pour les Socialistes : «Héritière turbulente de Mai 68, vous pratiquez les loisirs sociaux
• Pour les Vertes : «Avec votre mari, graphiste indépendant, vous allez tous les ans dans les Grisons pour des stages de ressourcement de pleine nature avec vos trois enfants».

C’est fou ce qu’il y a de maris dominants et de mépris général pour les femmes dans l’environnement de cette émission qui a pour ambition de poser un regard féminin sur un monde terriblement masculin …

Allez, je ne résiste pas au plaisir de terminer en vous proposant un petit test du même niveau que celui de «Desperate Electrices», mais en une seule question puisqu’il a été conçu à l’intention de Michel Zendali …

Ma chanson préférée est :
1) Mir sind bald di stärchschti Fraktion
2) Mir sind bald di stärchschti Fraktion
3) L’Internationale
4) Mir sind bald di stärchschti Fraktion
5) Mir sind bald di stärchschti Fraktion Bientôt le groupe parlementaire le plus fort

Pour savoir de quel bord politique vous êtes, cliquez simplement sur la réponse choisie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :