Lausanne am See, Kanton Waadt

La Miroiterie "Brauen & Waelchi" Si certains reprochent à Pascal Broulis, candidat à la candidature à l’élection au Conseil fédéral, un manque apparent de maîtrise du suisse allemand et que d’autres – ou les mêmes – s’interrogent sur la latinitude de tel autre candidat à la même élection, force est de reconnaître que notre bonne vielle ville de Lausanne est en bonne voie de germanisation.

Une germanisation qui se manifeste par l’entrée en force des capitaux d’Outre-Sarine dans les fleurons de l’économie et des médias lausannois et romands.

Il en va ainsi du groupe zurichois Tamedia qui avale tout rond Edipresse Suisse qui publie notamment les quotidiens 24 heures et Tribune de Genève et qui, du coup, possède une part non négligeable du capital de la télévision régionale la télé. Des médias que l’on va sans doute, bientôt, pouvoir rebaptiser 24 Stunden ou Das Fernsehen. Ça c’était le premier coup de semonce de la fin de l’hiver dernier.

Puis, juste avant l’été, on apprenait que le groupe bâlois MCH Group – anciennement Foire suisse SA – envisage de gober Beaulieu exploitation qui gère tant bien que mal le Centre de congrès et d’exposition de Beaulieu. Bien évidemment, pour aider la digestion du groupe bâlois, qui aura la possibilité de faire la pluie et le beau temps sur la pièce stratégique de l’économie vaudoise, une petite rénovation à 100 millions – dont 40 à fonds perdus en provenance de la ville et du canton – s’impose.

Enfin, en pleine torpeur estivale, les médias révélaient que la LO Holding qui exploite le quartier bobo branchouillé du Flon avait été achetée par la société lucernoise Mobimo pour la modique somme de 170 millions de francs.

Dans ces conditions, je suis convaincu que le président du Conseil d’Etat vaudois va faire des progrès fulgurants en allemand. Par contre, à l’allure à laquelle la capitale vaudoise se germanise, on peut légitimement se demander s’il va rester longtemps un candidat « latin ».

Au fait comment dit-on « colonisation » en allemand ?

Man sagt « Kolonisation ». Es ist einfach, oder ?

About these ads

Tags: , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Lausanne am See, Kanton Waadt”

  1. Kaporal Murpf Says:

    Comme première mesure d’hygiène, je propose qu’on fasse apposer, dans chaque établissement, juste à côté de la patente, un panneau de 2 mètres sur 1 stipulant laconiquement: "Ici on cause français, dedjeu". Obligatoire même dans les futurs locaux du futur Cercle thurgovien de la Place St. François.

    On pourrait aussi réhabiliter les pick-ups en ville (je sais que tu te montreras probablement plus réticent ici), afin de pouvoir y enchaîner une famille de Chtôfifres par les pieds et les traîner à travers la ville. Histoire de leur faire découvrir un peu la région.

  2. Alain Hubler Says:

    Mon très cher Kaporal, je pense que cette violence dans vos propos cadre très mal avec le ton feutré des miens.

    Si vous voulez déclencher une forme de Sonderbund moderne, je vous suggère d’aller vous entraîner verbalement sur mon blogue clone où vous trouverez à qui parler !

    Pour le reste, je pense qu’une Toyota Prius serait tout aussi efficace qu’un pick-up et permettrait un supplice écologiquement responsable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: